USS San Diego CL-53 - Histoire

USS San Diego CL-53 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

San Diego II CL-53

San Diego II

(CL-53 : dp. 6 000 ; 1. 541'8" ; né. 53'3" ; dr. 24' ; art. 32 k. ;
cpl. 796 ; une. 16 5", 16 1.1", 8 21" tt.; cl. Atlanta)

Le deuxième San Diego, un croiseur léger antiaérien) a été posé le 27 mars 1940 par Bethlehem Steel Co., Quincy, Mass., parrainé par Mme Percy J. Benbough, lancé le 26 juillet 1941, et acquis par la Marine et commandé le 10 janvier 1942, le capitaine Benjamin F. Perry commande.

Après un entraînement au shakedown dans la baie de Chesapeake, San Diego a navigué via le canal de Panama jusqu'à la côte ouest, arrivant à sa ville homonyme le 16 mai 1942. Escortant Saratoga (CV-3) à la meilleure vitesse, San Diego a de justesse raté la bataille de Midway. Le 15 juin, elle a commencé le devoir d'escorte pour Hornet (CV-8) dans les opérations dans le Pacifique Sud. Au début d'août, elle a soutenu la première offensive américaine de la guerre, l'invasion des Salomon à Guadalcanal. Avec de puissantes forces aériennes et navales, les Japonais ont farouchement contesté la poussée américaine et infligé de lourds dégâts ; San Diego fut le témoin involontaire du naufrage du Wasp (CV-7) le 15 septembre et du Hornet le 26 octobre.

San Diego a donné une protection antiaérienne pour Enterprise (CV-6) dans le cadre de la bataille navale décisive de trois jours de Guadalcanal, du 12 au 15 novembre 1942. Après plusieurs mois de service dans les eaux dangereuses entourant les îles Salomon, San Diego a navigué via Espiritu Santo , Nouvelles Hébrides, à Auckland, Nouvelle-Zélande, pour le réapprovisionnement.

À Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, le croiseur léger rejoint Saratoga, le seul porte-avions américain disponible dans le Pacifique Sud, et HAIS Victorious à l'appui de l'invasion de Munda, Nouvelle-Géorgie, et de Bougainville. Le 5 novembre et le 11 novembre, elle a rejoint Saratoga et Princeton (CVL-23) dans des raids très réussis contre Rabaul. San Diego a servi dans le cadre de l'opération « Galvanic », la capture de Tarawa dans les îles Gilbert. Elle a escorté Lexington (CV-16), endommagé par une torpille, à Pearl Harbor pour les réparations le 9 décembre. San Diego a continué à San Francisco pour l'installation d'un équipement radar moderne, d'un centre d'information de combat et de canons antiaériens de 40 millimètres pour remplacer ses batteries obsolètes de 1,1".

Elle a rejoint la force opérationnelle des porte-avions rapides du vice-amiral Marc Mitscher à Pearl Harbor en janvier 1944 et a servi comme une partie importante de cette puissante force pour le reste de la guerre. Ses canons à tir rapide protégeaient les porte-avions contre les attaques aériennes. San Diego a participé à l'opération « Flintlock », la capture de Majuro et Kwajalein, et « Catchpole », l'invasion d'Eniwetok, dans les îles Marshall du 31 janvier au 4 mars. Au cours de cette période, la Force opérationnelle 58 a lancé une attaque dévastatrice contre Truk, la base navale japonaise connue sous le nom de « Gibraltar du Pacifique ».

Le San Diego est retourné à San Francisco pour d'autres ajouts à son radar, puis a rejoint la force de transport à Majuro à temps pour participer aux raids contre les îles Wake et Marcus en juin. Il faisait partie de la force de transport couvrant l'invasion de Saipan, participa à des frappes contre les îles Bonin et partagea la victoire de la première bataille de la mer des Philippines les 19 et 20 juin. Après une brève escale de ravitaillement à Eniwetok, le San Diego et ses porte-avions soutiennent l'invasion de Guam et de Tinian, frappent Palau et mènent les premiers raids de porte-avions contre les Philippines. Les 6 et 8 août, il se tenait prêt pendant que les porte-avions fournissaient un soutien aérien rapproché aux Marines débarquant sur les îles Peleliu Palau.

Le 21 septembre, la Force opérationnelle a frappé la région de la baie de Manille. Après s'être reconstitué à Saipan et à Ulithi, il a navigué avec la Force opérationnelle 38 lors de sa première frappe contre Okinawa. Du 12 au 15 octobre, les porte-avions pilonnent les aérodromes de Formose tandis que les canons de San Diego abattent 2 des 9 attaquants japonais de son secteur et chassent les autres, malheureusement, quelques avions ennemis passent et endommagent Houston (CL-81) et Canberra (CA-70). San Diego a aidé à escorter les deux croiseurs paralysés hors de danger jusqu'à Ulithi. Après avoir rejoint la force porteuse rapide, elle a surmonté avec succès le typhon des 17 et 18 décembre, malgré le fort roulis du navire. En janvier 1945, la Task Force 38 est entrée dans la mer de Chine méridionale pour des attaques contre Formose, Luçon, l'Indochine et le sud de la Chine. La force a frappé Okinawa avant de retourner à Ulithi pour se ravitailler.

San Diego a ensuite participé aux opérations de porte-avions contre les îles d'origine du Japon, la première depuis le raid Dolittle/Hornet de 1942. La force de porte-avions a terminé le mois de février avec des frappes contre Iwo Jima.

Le 1er mars, le San Diego et d'autres croiseurs sont détachés de la force aéronavale pour bombarder l'île d'Okino DaiJo à l'appui du débarquement sur Okinawa. Après une autre visite à Ulithi, elle a participé à des frappes de porte-avions contre Kyushu, abattant à nouveau ou repoussant les avions ennemis attaquant les porte-avions. Dans la nuit du 27 au 28 mars, San Diego a participé au bombardement de Minami Daito Jima ; le 11 avril, et de nouveau le 16 avril, ses armes ont abattu deux assaillants. Elle a aidé à fournir une protection antiaérienne pour les navires endommagés par des attentats suicides et les a escortés en lieu sûr. Après une escale à Ulithi, elle a continué en tant qu'élément de la force de transporteur soutenant l'invasion d'Okinawa, jusqu'à ce qu'elle entre dans une cale sèche de base avancée à Guian, île de Samar, Philippines, pour les réparations et l'entretien.

Elle a servi alors une fois de plus avec la force de transporteur opérant de la côte du Japon du 10 juillet jusqu'à ce que les hostilités aient cessé. Le 27 août, le San Diego est le premier grand navire de guerre allié à entrer dans la baie de Tokyo depuis le début de la guerre, et il participe à l'occupation de la base navale de Yokosuka et à la reddition du cuirassé japonais Nagato. Après avoir parcouru plus de 300 000 milles dans le Pacifique, il est retourné à San Francisco le 14 septembre 1946. San Diego a continué à servir dans le cadre de l'opération "Magic Carpet" en ramenant les troupes américaines au pays. Il a été désarmé et placé dans la flotte de réserve du Pacifique le 4 novembre 1946, amarré à Bremerton, Washington. Il a été redésigné CLAA-53 le 18 mars 1949. Dix ans plus tard, il a été rayé de la liste de la Marine le 1er mars 1959.

San Diego a reçu 16 étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Voir la vidéo: USS Arlington LPD 24 Ship Tour


Commentaires:

  1. Hisham

    Cette idée, soit dit en passant, vient de se produire

  2. Narcissus

    Thème Rulit

  3. Brall

    It is interesting, while there is an analogue?



Écrire un message