Nobel de la paix reçu - Histoire

Nobel de la paix reçu - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le Dr Martin Luther King, Jr. est devenu le deuxième Afro-Américain à remporter le prix Nobel. Le premier Afro-Américain à recevoir le prix Nobel avait été Ralph Bunche. King, qui avait 35 ans lorsqu'il a reçu le prix à Oslo en Norvège, était le plus jeune lauréat de l'histoire.

Prix ​​Nobel de la paix 2014

Les Prix ​​Nobel de la paix 2014 a été partagée, en deux parts égales, entre Kailash Satyarthi et Malala Yousafzai [1] « pour leur lutte contre la répression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation ». [2] Satyarthi est originaire d'Inde, la septième personne de son pays à remporter un prix Nobel et la deuxième à remporter le prix de la paix après Mère Teresa, tandis que Yousafzai est une musulmane du Pakistan, la deuxième lauréate du prix Nobel de son pays après Abdus Salam , la quarante-septième femme à remporter le prix Nobel, et à l'âge de 17 ans, la plus jeune lauréate d'un prix Nobel dans tous les domaines.


Pourquoi un prix Nobel de la paix a été rejeté une fois

Avec l'annonce vendredi matin que le Quatuor du dialogue national tunisien sera le dernier récipiendaire du prix Nobel de la paix, le nombre de lauréats du prix de la paix passera à 129. Ce chiffre ne correspond pas au nombre d'années que le prix a été donné, car certaines années ont eu plusieurs lauréats et d'autres n'en ont jamais eu. Mais cela ne correspondrait pas non plus au nombre de prix annoncés.

C'est parce qu'en 1973, Le Duc Tho est devenu la première et la seule personne à refuser volontairement un prix Nobel de la paix. Le prix avait été décerné conjointement à Tho, un homme politique et diplomate nord-vietnamien, et au secrétaire d'État américain Henry Kissinger pour leur travail de négociation d'un cessez-le-feu dans la guerre du Vietnam.

Comme le rapporte TIME, la décision du comité Nobel a suscité une tempête de critiques sans précédent :

Ce n'est qu'à la Maison Blanche que l'annonce a été accueillie avec des éloges sans réserve. Kissinger était sans vergogne ravi que le président Nixon, qui aurait pu espérer le gagner lui-même, a déclaré que le prix donnait une reconnaissance méritée à l'art de la négociation lui-même dans le processus de mettre fin à une guerre et de jeter les bases de la paix. cependant, était d'un silence retentissant, donnant de la substance aux rumeurs selon lesquelles Tho n'accepterait pas le prix.

La principale raison de la controverse était évidente : malgré le travail de Tho et Kissinger, la guerre au Vietnam s'est poursuivie (comme ce serait le cas pendant plus d'un an après l'annonce du prix Nobel). Et beaucoup ont fait valoir que Tho et Kissinger avaient été tout aussi responsables d'avoir créé la guerre, pas de l'arrêter. Un lecteur de TIME a écrit pour dire que "L'attribution du prix Nobel de la paix à Henry Kissinger et Le Duc Tho, c'est comme accorder à Xaviera Hollander (la Happy Hooker) un prix pour une vertu extrême."

Bien que Tho n'aurait probablement pas été d'accord avec la seconde moitié de cet argument, il a reconnu que le Vietnam n'était pas en paix. De plus, comme le dit le Comité Nobel, "son homologue avait violé la trêve". accepter le prix. Il a dit qu'il pourrait reconsidérer si la paix était finalement rétablie dans son pays, mais sa décision a été maintenue.

Mais, comme TIME l'a noté en 1978 quand Anwar Sadat et Menachem Begin ont reçu le prix de manière controversée, une paix durable n'était évidemment pas une condition préalable. Parmi les anciens lauréats figuraient « Aristide Briand et Gustav Stresemann, les hommes d'État français et allemands qui ont remporté le prix de 1926 pour les malheureux traités de paix de Locarno, dans lesquels la Belgique, la France et l'Allemagne ont convenu de ne plus jamais se battre » et « le diplomate américain Frank Kellogg, qui fut à l'origine du pacte utopique Kellogg-Briand de 1928, dans lequel 15 puissances, dont l'Allemagne et le Japon, acceptèrent de renoncer à la guerre en tant qu'instrument de politique nationale.


Vous pourriez aussi aimer

Oui, Obama mérite le prix Nobel de la paix car si tous les dirigeants de ce monde pensaient et agissaient de la même manière que lui, alors ce monde serait un meilleur endroit où vivre. C'est un grand dirigeant de notre pays qui lutte pour la paix et l'amitié mondiale. anon143563 hier

Ce n'est pas assez parce qu'il a été élu président et qu'il n'est pas un Bush. Oui, il a essayé de promouvoir de meilleures relations entre les États-Unis et les autres pays, mais est-ce suffisant ? Est-ce vraiment digne du prix de la paix ? Si vous dites oui, vous êtes un hypocrite et si vous dites non, alors vous aussi, vous êtes un hypocrite.

Pourquoi? Parce que c'est à ça que sert le prix. C'est « la personne qui aura fait le plus ou le meilleur travail pour la fraternité entre les nations, pour l'abolition ou la réduction des armées permanentes et pour la tenue et la promotion des congrès de paix. » Est-ce ce qu'Obama a fait ? Oui. Est-ce la personne qui a le plus fait ? Non. À mon humble avis, il y en a d'autres qui le méritent davantage.

Si vous avez dit oui, il le méritait, alors vous n'êtes pas fidèle à l'esprit de la centrale nucléaire, si vous dites qu'il ne le méritait pas, je dirais que vous ne regardez pas objectivement. Il a fait quelque chose pour essayer de promouvoir la paix, mais il y en a d'autres qui ont fait plus.

Il y a beaucoup de personnes et d'organisations qui méritent davantage ce prix que le président Obama. C'est ce que je pense que les gens voient et disent.

Je n'ai pas lu tous les autres commentaires, mais je pense qu'Obama a fait quelque chose d'extraordinaire pour gagner le prix Nobel de la paix : c'était le président des États-Unis qui ne s'appelait pas George Bush. Il n'a rien fait d'autre que de lancer la campagne pour les soins de santé au cours de ses premiers mois lorsqu'il a remporté le prix. anon88426 4 juin 2010

Tellement fatigué que tout le monde utilise la "race card". Je me fiche d'Obama en tant que président, mais cela n'a rien à voir avec la couleur de sa peau.

On parle beaucoup ici de "tout ce qu'il a fait" depuis qu'il a pris ses fonctions. Chose amusante, cependant, personne ne dit exactement ce que c'est. Oui, je pense qu'il a fait beaucoup : augmenté notre déficit national à un montant astronomique, travaillant dur pour supprimer les libertés que nos ancêtres ont établies, et obamacare. ouais !

Passer à autre chose. Combien de personnes ont voté pour Obama simplement parce qu'il est noir ? Quelle serait la différence entre cela et ne pas voter pour quelqu'un parce qu'il est noir.

Nous devons tous regarder au-delà de la race et voter strictement sur les problèmes et l'intégrité de la personne, point final. 10 mai 2010

Quelqu'un peut-il me dire ce qu'Obama a fait pour mériter le prix Nobel de la paix ? anon80501 27 avril 2010

*tout cela est basé sur ce que j'ai lu dans les commentaires ci-dessous.*

Vous devez tous donner une pause à Obama. Il est à peine en poste depuis un an et déjà les gens lui sautent le dos à propos de ce qu'il a dit qu'il allait faire. Donnez-lui du temps ! Diriger un pays est un travail difficile.

Il n'a jamais dit quand il allait faire tout ce qu'il "promesse" et il fait bien plus que Bush au cours des deux premières années. anon72005 21 mars 2010

Je pense que les gens devraient encourager la paix dans le monde et les personnes qui ont remporté le prix Nobel de la paix devraient prendre position et aider à créer plus d'organisations pour la paix dans le monde. anon 274738948 anon64432 7 février 2010

Obama est un grand leader et mérite le Nobel. Les Américains doivent s'y habituer. Obama est un mentor et un vrai président. Et donc je suis un Sud-Africain blanc. anon62207 25 janvier 2010

quels sont les cinq prix Nobel ? anon59981 11 janvier 2010

#28 oui je ne veux pas entendre ça parce que tous les blancs c'est tout ce que vous faites c'est nous appeler des nègres et pire, alors allez maintenant.

Obama a fait plus que le président Bush n'a jamais fait. Maintenant, soyons réalistes, bébé, allez maintenant. Je peux faire ça toute la journée parce que bébé juste pour te faire savoir que je vais continuer à ta tête parce que je sais que j'ai raison et Obama a fait beaucoup de changements. ce n'est pas parce que vous ne le voyez pas qu'il ne fait rien.

allez. devenons tous réels. ça a toujours été une question de couleur de peau, mais je suis toujours à 100 pour cent du côté de barack obama parce qu'il a fait plus que Bush n'a jamais fait.

Et puisque vous voulez vraiment savoir, d'accord, si Bush était un sacré bon président, pourquoi diable s'est-il simplement assis là et quand ils sont entrés là-bas et lui ont dit ce qui était arrivé aux tours jumelles ? Barack Obama n'aurait pas fait ça. allez, vas-y, allons-y pour de vrai. Je ne dis rien d'autre que la vérité parce que je suis réel.

Je ne sais pas pour vous tous et je fais très attention à ce qui se passe dans ce monde alors s'il vous plaît n'essayez pas de ne rien me dire. anon59270 7 janvier 2010

#17 - Surmontez le truc "black". Obama n'est pas 100 % noir. Sa mère était blanche, les parents et la famille de sa mère étaient tous blancs. Il est donc biracial. Et qu'importe de toute façon ? Si Rice ou Powell s'étaient présentés (et ils sont 100 % "noirs"), j'aurais eu du mal à décider pour qui voter.

Appeler des noms tels que nègre ? Que diriez-vous d'appeler les blancs "Whitey". Soyez réel ! Obama ne mérite pas plus le prix Nobel de la paix qu'Hitler lors de sa nomination. Hitler s'est rétracté, et Obama aurait dû l'être aussi. Et sortez du gâchis "Bush" dans ce pays. Il y a eu beaucoup de présidents qui ont gâché les choses.

Juste parce que vous pensez que l'administration Obama vous a promis toutes ces choses gratuites, vous n'obtiendrez rien de plus que n'importe quelle autre personne blanche, hispanique, orientale ou autre, et jusqu'à présent, c'est un tas de promesses vides.

Il semble y avoir un Karl Marx dans le passé de cette administration, et cela n'a rien à voir avec le fait d'être "noir". Surmontez le truc noir. Sortez et travaillez, allez à l'école et faites des études, et peut-être qu'un jour vous pourrez être un Rice ou un Powell, et respecté autant qu'eux. anon56050 11 décembre 2009

OK, je ne suis pas fan de notre président actuel ou dernier, mais en ce qui concerne cela, il était notre meilleur choix. (à part mon autre choix)

Je crois qu'avec le temps, il fera une énorme différence dans la façon dont notre pays pense et la façon dont d'autres pays considèrent l'Amérique comme le "méchant". Il a pris des mesures pour s'améliorer et certains d'entre vous doivent se rendre compte qu'il faut du temps pour nettoyer le désordre dans lequel nous nous trouvons.

Il a de bonnes intentions et je pense qu'il fera de son mieux pour les concrétiser. Il doit également répondre à une source supérieure, lui-même, ainsi que le peuple.

Je suis également d'accord avec le numéro 18 car il y en a d'autres qui se mettent en position d'aider les autres et de promouvoir la paix dans leurs actions. Ils doivent également être reconnus. La seule chose avec laquelle je ne suis pas d'accord, c'est qu'Obama veut nous priver de notre droit d'avoir des armes. C'est un droit pour le peuple américain comme indiqué il y a longtemps. Cela devrait rester ainsi. anon55872 10 décembre 2009

Le prix Nobel de la paix est désormais officiellement sans valeur. anon54424 30 novembre 2009

anon 48729 : Vous devez faire marche arrière parce qu'Obama doit remplir de très grandes chaussures et ce gâchis est presque impossible à nettoyer par l'homme moyen. Je pense que si vous avez autant de bouche, vous la nettoyez. anon54423 30 novembre 2009

Oui, ils ont raison et comment Hitler gagne-t-il mais pourtant il nous a causé tous ces problèmes et a eu de la discrimination ? Obama l'a mérité. certaines personnes le détestent tout simplement. arrêtez de détester le joueur. déteste le jeu. anon51316 4 novembre 2009

OK, donc je ne me suis pas assis ici et j'ai lu tous ces messages, mais d'après ce que j'ai lu, j'ai dû m'arrêter. Barack Obama n'est même pas au pouvoir depuis un an et il a fait plus pour ce pays que Bush n'en a fait en huit ans. Tout le monde doit honnêtement lui donner une pause. L'Amérique est vraiment au milieu d'une crise économique et sanitaire et Obama fait définitivement tout ce qu'il peut.

À mon avis, aucune personne en poste n'aurait pu accomplir tout ce qu'Obama a accompli jusqu'à présent. Je ne sais pas si tout le monde s'attendait à ce que tout ce qu'Obama a dit qu'il allait faire se passe du jour au lendemain, mais par certaines de ces réponses, je peux dire que vous aviez cette impression. Je ne pense pas qu'il y ait eu un autre président qui ait fait face à autant de barrages routiers, à autant de critiques, et qui ait été soumis à des normes aussi élevées que celles de Barack. Barack obama n'a pas choisi de remporter le prix nobel de la paix, il a été choisi. Il a été choisi. Il a été choisi. Il n'a pas choisi ! anon50552 29 octobre 2009

Citation de #17. "Maintenant, vous ne pouvez pas me dire qu'Obama n'a pas fait ce qu'il nous a dit qu'il allait faire parce que si vous dites qu'il ne l'a pas fait, vous êtes un menteur."

C'est tout ce que tu as ? S'il vous plaît, n'énumérez qu'une seule chose qu'il a promise et qu'il a réellement mise en œuvre ? Juste une chose, je te défie. anon50551 29 octobre 2009

Donc ce que vous dites (#19) c'est que nous ne pouvons pas discuter de tout ce que le leader de notre pays fait de mal. Que nous devrions fondamentalement nous incliner devant ce qu'il a bien fait ? Qu'est-ce qu'il n'a pas pris une seule bonne décision ? J'ai honte de l'Amérique pour ce que nous sommes devenus.

De plus, il ne s'est peut-être pas décerné le prix, mais il l'a certainement accepté. S'il avait respecté le prix, il l'aurait simplement rejeté. Il n'a rien fait pour la paix et tout le monde le sait. S'il l'avait fait, il n'y aurait pas de problème.

Cela montre bien que le prix Nobel de la paix ne signifie absolument rien. C'est un grand vieux loogey face aux gens qui l'ont mérité dans le passé et à ceux qui ont vraiment consacré leur vie à faire la paix. J'espère que vous avez autant honte de vous-même qu'Alfred Nobel l'aurait été en ce moment s'il était en vie. anon50080 25 octobre 2009

OK, je ne comprends pas pourquoi les gens se jugent les uns les autres. Vous ne pouvez vraiment pas en dire trop sur ce qu'Obama fait de mal. Vous devriez regarder ce qu'il fait bien. Si vous ne faites rien pour améliorer ce pays ou quoi que ce soit, alors vos commentaires ne sont pas vraiment nécessaires. Vous pouvez parler de ce que font d'autres groupes et entreprises, mais la question est : que faites-vous ? Alors pensez à ce peuple et laissez Obama tranquille. Il ne s'est pas choisi pour obtenir le prix, alors calmez-vous. Si vous dites toutes ces choses horribles à son sujet, alors vous n'êtes pas une si bonne personne vous-même. C'est fini. anon48729 14 octobre 2009

Obama n'a rien fait. Il a une voix qui se fait entendre, c'est à peu près tout ce qu'il fait. Il n'utilise pas d'actions, seulement des mots. Qu'en est-il des autres organisations qui mettent réellement un pied en avant et aident ? Exemple : Les Enfants Invisibles. Ils font des choses depuis des années et essaient de promouvoir la paix en Afrique. Ils s'y sont engagés et ne s'arrêteront pas tant que ces familles et ces communautés ne seront pas remarquées et aidées. Il existe *beaucoup* d'autres organisations qui font réellement la différence. Ils ne parlent pas seulement de le faire, ils font quelque chose à ce sujet. Le prix Nobel de la paix n'est pas décerné aux personnes méritantes qu'il devrait être. mswade14 14 octobre 2009

Tout ce que je peux voir, c'est qu'Obama ne devrait pas l'obtenir simplement parce qu'il est noir, peu importe la couleur de votre peau. Obama est le président et il essaie de rendre ce monde meilleur, donc je ne comprends pas pourquoi les gens ne l'aiment pas. il est noir - c'est l'une des raisons pour lesquelles certaines personnes ne veulent pas de lui comme président. Maintenant, si c'était Bush, ils n'auraient rien à dire mais pourtant Bush n'a rien fait pour le monde à part s'asseoir sur ses fesses. Bush connaissait les tours jumelles -- c'est pourquoi il s'est assis là et ne s'est pas levé ou quoi que ce soit. il n'avait même pas l'air d'être surpris que les tours jumelles se soient effondrées. Obama est un homme de parole. Je n'aime pas Obama parce que c'est un homme noir -- je l'aime parce que c'est un homme et un homme de parole. maintenant vous ne pouvez pas me dire qu'Obama n'a pas fait ce qu'il nous a dit qu'il allait faire parce que si vous dites qu'il ne l'a pas fait, vous êtes un menteur. Bush a dit qu'il allait rendre ce monde meilleur, mais il n'a rien fait. Obama en tant que personne nous dit de continuer notre bon travail et de ne laisser personne vous ralentir. et vous faites tous de votre mieux pour faire sortir Obama de la Maison Blanche. Vous ne voulez pas de lui parce qu'il est noir et que la maison blanche s'appelle la maison blanche. d'accord, si c'est le cas, changez le nom en maison noire alors, mais vous vous inquiétez tellement de la couleur de notre peau. mec, je ne savais pas que tout dépendait de la couleur de notre peau, mais maintenant que je suis plus âgé, je comprends comment ce monde est vraiment. Obama essaie d'arrêter tous les crimes et les crimes noirs contre noirs, mais quand Bush était président, il s'en fichait que nous nous tuions ou non. Ce monde n'est plus une blague, alors je souhaite que vous ouvriez tous les yeux et que vous voyiez ce monde pour ce qu'il est devenu. J'ai 17 ans et tout ce que je veux, c'est que ce soit un endroit meilleur et j'aimerais que les gens arrêtent de juger les Noirs juste à cause de notre peau. nous sommes intelligents comme vous tous. Savez-vous ce que nous ressentons à nous asseoir et à nous faire traiter de nègre et d'autres noms ? non vous ne le faites pas, mais beaucoup de gens pensent qu'ils peuvent nous appeler comme ça, eh bien je ne suis pas le bon parce que si vous appelez un de ces noms, je vous appellerai votre nom. mais maintenant nos propres noirs s'appellent nègre et d'autres noms et trucs. Allez monde, ouvrez les yeux, s'il vous plaît. Obama fait de son mieux pour ce monde. Dépassez-vous les gens. Obama est le président que vous le vouliez ou non. Arrêtez de chercher la faute chez l'homme. laissez-le faire son travail et donnez-lui une chance. Les gens disent des choses horribles depuis qu'il a été élu. c'est un monde fou maintenant. anon48594 13 octobre 2009

Obama mérite le prix de la paix. Pour ce qui est d'aider les Hispaniques, les Blancs, les Noirs, les Asiatiques peu importe, l'homme vient d'entrer en fonction. Il a huit ans - comptez-les huit ans - de la merde de George Bush à nettoyer. Donnez à l'homme une minute pour respirer et que faites-vous pour aider votre culture, votre race ou celle d'un autre ? Arrêtez de parler du côté de votre cou et ouvrez les yeux. Cet homme a travaillé toute sa vie pour la paix dans son pays et à l'étranger et pour le changement pour tous les Américains. Il a adopté la première grande réforme de l'éthique en 25 ans, réduit les impôts des familles de travailleurs et élargi les soins de santé pour les enfants et leurs parents. En tant que sénateur, il a traversé l'allée pour faire adopter une réforme révolutionnaire du lobbying, verrouiller les armes les plus dangereuses au monde et apporter de la transparence au gouvernement en mettant les dépenses fédérales en ligne. Maintenant, il est à fond dans le nettoyage des relations internationales que le "Good Ole' Boy Bush" a saccagé. Vous faites le calcul! Ce n'est pas sorcier. Selon la définition du prix de la paix, Jimmy Carter l'a également remporté : « Le prix peut être décerné pour les efforts en cours, plutôt que pour avoir atteint un objectif ou résolu un problème. anon48515 13 octobre 2009

tout le monde dit simplement qu'Obama aggrave les choses, mais si Bush avait fait ce qu'il fallait au début, ce ne serait pas si difficile pour Obama. et c'est un fait. anon48456 12 octobre 2009

Obama a mérité le prix de la paix ! alors tais-toi. anon48436 12 octobre 2009

C'est drôle parce que, si c'était le président Bush, vous diriez les mêmes choses terribles que vous ne diriez pas à propos d'Obama. Obama est une blague. Il est difficile d'essayer d'être aux commandes en tant que président. Tout le monde n'aimera pas le président actuel ou n'aura pas les mêmes opinions. Tout comme avant. Mais Obama n'a aucune idée de notre fondation en Amérique. Il veut tout changer pour contrôler la vie des gens et devenir un gouvernement mondial. Il ne se soucie de personne, encore moins de ce pays. À moins que ce ne soit exactement la façon dont cette fonction actuelle tient. Quand Obama ouvre la bouche, tout ce que j'entends c'est ce qu'il va faire. Quand vraiment, il ment ment ment. Il est socialiste et dirigera ce pays dans le sol, et ce sera sa voie ou l'autoroute, peu importe le prix. Seigneur aide-nous. 12 octobre 2009

Peu importe qui l'a gagné. Surmontez-le et aspirez-le ! anon48311 11 octobre 2009

L'attribution récente du prix Nobel de la paix à Barack Obama a, comme on pouvait s'y attendre, été balayée par certains milieux, principalement de la droite « née pour régner » mais aussi de la gauche « tout ou rien ». Une grande partie des critiques a été basée sur l'idée que le prix doit toujours être considéré comme une récompense pour l'ensemble de la carrière. Les termes réels d'Alfred Nobel permettront au prix de se concentrer sur la reconnaissance des efforts actuels en faveur, entre autres, de «la fraternité entre les nations». En peu de temps, M. Obama a beaucoup fait pour accroître la « fraternité » entre les États-Unis et les autres nations. Pendant l'administration du prédécesseur de M. Obama, les États-Unis étaient de plus en plus ressentis par une grande partie du reste du monde. Même dans les pays qui sont des alliés traditionnels des États-Unis, comme l'Australie, il y avait un sentiment croissant que, pour être proprement « pro » de son propre pays, il fallait être au moins un peu anti-américain. En tant qu'Australien né aux États-Unis, j'étais personnellement très conscient de cette attitude. En améliorant le niveau de « fraternité » entre son propre pays et le reste du monde, M. Obama est un choix approprié pour le prix Nobel de la paix de cette année. 10 octobre 2009

Peu importe qu'il ait été élu président. cela n'a rien à voir avec la raison pour laquelle il a remporté le prix. D'après ce que j'ai entendu, il travaillait très activement pour la paix dans le monde avant même d'être élu président. C'est le critère qui a été respecté. J'espère que cela aide anon48181 10 octobre 2009

il ne le mérite pas parce qu'il a dit qu'il ferait quelque chose pour le peuple hispanique et il n'a rien fait. vous tous qui lisez ceci, dites-moi s'il le mérite ? je ne pense pas. anon48145 10 octobre 2009

Dépassez-vous les gens. Obama est le président que vous le vouliez ou non. Arrêtez de chercher la faute chez l'homme. laissez-le faire son travail et donnez-lui une chance. Les gens disent des choses horribles depuis qu'il a été élu. Et s'il était nominé ? eh bien, il a remporté la présidence et le prix Nobel de la paix. Je dis bien pour Obama. anon48076 9 octobre 2009

Donc, je ne comprends tout simplement pas pourquoi le président Obama a obtenu ce prix. anon48048 9 octobre 2009

Ce prix est-il décerné pour ce que l'on a fait, ou ce que le comité espère qu'il fera ? Dans ce prix actuel, Barack Obama a été nommé deux semaines seulement après avoir prêté serment. Les critères cités par le comité visaient à favoriser la diplomatie mondiale et la réduction des armes nucléaires, dont il n'a été activement impliqué dans la réalisation avant son entrée en fonction. anon29740 7 avril 2009


Les premiers prix Nobel

À l'occasion du cinquième anniversaire de la mort d'Alfred Nobel, le 10 décembre 1901, la première série de prix Nobel a été décernée.

* Tel que cité dans W. Odelberg (éd.), Nobel : l'homme et ses prix (New York : American Elsevier Publishing Company, Inc., 1972) 12.

Bibliographie

Axelrod, Alan et Charles Phillips. Ce que tout le monde devrait savoir sur le 20e siècle. Holbrook, Massachusetts : Adams Media Corporation, 1998.

Odelberg, W. (éd.). Nobel : l'homme et ses prix. New York : American Elsevier Publishing Company, Inc., 1972.


Plus…

En plus des quatre scientifiques doublement récompensés, il y a aussi deux établissements qui ont reçu plusieurs prix de l'Académie suédoise. Le premier est le Croix Rouge, une organisation humanitaire internationale qui a jusqu'à présent réalisé trois prix Nobel de la paix. HCR, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, a reçu deux prix.

Et en parlant de palmarès des prix Nobel, il ne faut pas oublier que les Curie ne sont pas seulement célèbres pour la double récompense de Marie. Les première et deuxième générations de cette famille cumulent pas moins de quatre prix Nobel scientifiques (leur première fille Irène Joliot Curie a remporté le Prix ​​Nobel de chimie en 1935 pour la découverte de la radioactivité artificielle, également avec son mari).


Prix ​​Nobel et lauréats sud-africains

Gagner un prix Nobel est l'une des plus hautes distinctions internationales pouvant être décernées à une personne. Il apporte une reconnaissance et une attention mondiales au travail d'un gagnant et aidera à générer des fonds pour assurer la poursuite de ce travail. Il met en lumière nos meilleurs et nos plus brillants.

Qu'est-ce que 10 décembre 1961, 1984 et 1993 ont-ils en commun ?
1961 - Albert Luthuli reçoit le prix Nobel de la paix. 1984 - Mgr Desmond Tutu reçoit le prix Nobel de la paix 1993 - FW de Klerk et Nelson Mandela ont été co-récipiendaires du prix Nobel de la paix

Le prix nobel de la Paix

Le 27 novembre 1895, Alfred Nobel, chimiste, ingénieur, industriel et inventeur de la dynamite suédois, a laissé 9 millions de dollars dans son testament pour établir les prix Nobel. Il a stipulé que les prix seraient décernés chaque année, sans tenir compte de la nationalité des récipiendaires possibles. Il a également précisé six domaines à couvrir par les récompenses, à savoir la paix, la littérature, la physique, la chimie et la physiologie ou la médecine. En 1968, la Banque de Suède a ajouté le prix des sciences économiques à la mémoire de Nobel.

La famille de Nobel a été surprise et contrariée qu'il ne leur ait pas laissé toute sa fortune, mais plutôt pour établir les prix. Bien qu'ils aient contesté le testament, ses dernières volontés ont été respectées et les premiers prix Nobel ont été décernés en 1901, à l'occasion du cinquième anniversaire de sa mort. Les fonds et actifs mis à disposition pour les prix de Physique, Chimie, Physiologie ou Médecine, Littérature et Paix sont gérés par la Fondation Nobel. Cette institution privée a été créée en 1900 et est responsable de tous les arrangements entourant les prix.

Lauréats sud-africains :

Albert Luthuli, 1960
1960 Lauréat du prix Nobel de la paix : Président de l'African National Congress en Afrique du Sud. Lire la suite.

Desmond Tutu, 1984
1984 Lauréat du prix Nobel de la paix : évêque de Johannesburg et ancien secrétaire général du South African Council of Churches (S.A.C.C.). Pour son travail contre l'apartheid. Lire la suite.

Extrait du discours de réception du prix Nobel de la paix 1993 :

FW de Klerk, 1993
Lauréat du prix Nobel de la paix 1993

Nelson Mandela, 1993
Lauréat du prix Nobel de la paix 1993

En savoir plus sur Nelson Mandela et le prix Nobel de la paix FW de Klerk.

Le prix Nobel de chimie

La chimie est la science de la matière. C'est la branche des sciences naturelles qui traite de la composition des substances, de leurs propriétés et de leurs réactions. La chimie examine les processus de la vie et nous aide à comprendre la réaction chimique sur une base moléculaire tout en contribuant également à de nombreuses avancées technologiques sur lesquelles nous comptons dans le monde moderne. Le premier prix Nobel dans cette catégorie a été décerné à Jacobus H. van't Hoff pour la découverte des lois de la dynamique chimique et de la pression osmotique dans les solutions.

Lauréats sud-africains :

Aaron Klug, 1982

Le prix Nobel de chimie

1982 : Pour son développement de la microscopie électronique cristallographique et son élucidation structurelle des complexes acide nucléique-protéine biologiquement importants.

Le prix Nobel de littérature

La littérature fait référence à l'écriture créative d'une valeur artistique reconnue. Le prix Nobel de littérature peut être décerné à des œuvres de poésie, des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des essais et des discours. Le premier prix dans cette catégorie est allé au poète et philosophe Sully Prudhomme pour son œuvre de 1865 Stances et Poèmes. Ce prix a été décerné à une grande variété d'écrivains de différentes cultures et langues, célèbres et inconnus.

Lauréats sud-africains :

Nadine Gordimer, 1991
Lauréate du prix Nobel de littérature 1991 : qui, à travers sa magnifique écriture épique, a - selon les mots d'Alfred Nobel - été d'un très grand bénéfice pour l'humanité. Lire la suite.

Lauréats sud-africains :

JM Coetzee, 2003
2003 Lauréat du prix Nobel de littérature : qui, sous d'innombrables formes, dépeint l'implication surprenante de l'étranger. Lire la suite.

Le prix Nobel de physiologie ou médecine

La médecine concerne les branches de la science médicale qui traitent des techniques non chirurgicales, tandis que la physique est la branche des sciences biologiques qui traite du fonctionnement des organismes vivants. Notre compréhension de notre propre corps et de la façon de rester en bonne santé dans un monde rempli de maladies est essentielle à notre existence et ce prix récompense les chercheurs qui contribuent à atteindre ces objectifs. Le premier prix Nobel dans cette catégorie a été décerné à Emil von Behring pour ses travaux sur le sérum. Ses découvertes ont permis de sauver d'innombrables vies. Le prix a également été décerné pour des avancées en immunologie, génétique, neurobiologie, diagnostic et développement de médicaments.

Lauréats sud-africains :

Max Theiler, 1951
1951 Lauréat du prix Nobel de médecine : Pour ses découvertes concernant la fièvre jaune et comment la combattre . Lire la suite.

Alan M. Cormack, 1979
1979 Lauréat du prix Nobel de médecine : pour le développement de la tomographie assistée par ordinateur. Lire la suite.

Sydney Brenner, 2002
2002 Lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine : pour ses découvertes concernant la régulation génétique du développement des organes et la mort cellulaire programmée. Lire la suite.

Le prix Nobel d'économie

L'économie est la branche des sciences sociales qui traite de la production, de la distribution et de la consommation de biens et services, ainsi que de leur gestion. Ce prix a été introduit par la Banque de Suède à la mémoire d'Alfred Nobel en 1968. Le premier prix dans cette catégorie est allé à Ragnar Frisch et Jan Tinbergen en 1969 pour leur développement et leur application de modèles dynamiques dans l'analyse des processus économiques. Le prix a également été décerné pour des théories et des méthodologies utilisées dans l'étude et l'utilisation efficace des ressources économiques et financières, ainsi que pour la politique et les performances économiques macroéconomiques, l'économie du développement, le commerce international et le rôle de l'information.

Le prix Nobel de physique

La physique est la science de la matière et de l'énergie et de leurs interactions. Comprendre la physique nous aide à comprendre comment fonctionne le monde. Le premier prix Nobel de physique a été décerné à Wilhelm RÁ¶ntgen pour sa découverte des rayons X, ou rayons de RÁ¶ntgen. Le prix récompense également des recherches sur le rayonnement cosmique, les technologies de la communication, la structure de la matière et la superfluidité.


La Géorgie et le prix Nobel de la paix

Les prix Nobel de la paix remportés par deux Géorgiens célèbres sont exposés à Atlanta, tous deux à proximité des hôtels du centre-ville et à seulement un kilomètre et demi l'un de l'autre. Bien que le comité Nobel norvégien ne sélectionne en moyenne qu'une personne par an pour recevoir sans doute la plus haute distinction de la planète, Atlanta a également des liens avec plusieurs autres lauréats du prix Nobel.

Martin Luther King Jr. a annoncé lors de la cérémonie de remise du prix 1964 : « J'accepte le prix Nobel de la paix à un moment où 22 millions de Noirs des États-Unis d'Amérique sont engagés dans une bataille créative pour mettre fin à la longue nuit de l'injustice raciale. Sa médaille est exposée au King Center's Freedom Hall (449 Auburn Ave. NE). Un sentier pédestre avec des balises historiques relie la médaille du roi à celle décernée à un autre géorgien.

Jimmy Carter a remporté le prix 2002 pour son travail au Centre Carter à but non lucratif et la négociation des accords de paix de Camp David alors qu'il était président. La bibliothèque présidentielle Carter (441 Freedom Pkwy.) présente deux des trois médailles que chaque lauréat du prix Nobel reçoit, offrant une rare occasion de voir les deux côtés en même temps. (La troisième médaille de Carter est exposée dans son ancienne école secondaire de Plains, qui fait maintenant partie du site historique de Plains du National Park Service.)

Les autres présidents américains qui ont remporté le prix Nobel de la paix&mdashTeddy Roosevelt en 1906 et Woodrow Wilson en 1919&mdash ont également des liens avec la Géorgie. La mère de Roosevelt, Mittie Bulloch, a grandi à Roswell, en Géorgie, aujourd'hui une banlieue d'Atlanta. Les visiteurs de Roswell ne verront pas le prix de Teddy, mais ils peuvent voir la maison où ses parents se sont mariés, le manoir néo-grec d'avant-guerre appelé Bulloch Hall (180 Bulloch Ave.).

Woodrow Wilson a passé une partie de son enfance à Augusta, a travaillé pendant un certain temps comme avocat à Atlanta et a épousé une femme (sa première épouse Ellen Axson Wilson) qui a été élevée et enterrée à Rome, en Géorgie. It is sometimes suggested, only partly in jest, that "If you manage to get elected president and your mother lived in Georgia, you have a hundred percent chance of winning the Noble Peace Prize!"
Family relationships also link Atlanta to Peace Prizes won by three leaders in Africa. South African Bishop Desmond Tutu (1984) and former President Nelson Mandela (1993) have a daughter and granddaughter, respectively, residing in Atlanta. The daughter of Kenyan environmental activist Wangari Maathai (Nobel Prize in 2004) worked for several years at the Carter Center in Atlanta. In addition, agricultural scientist Norman Borlaug (Nobel Prize in 1970) is a long-time consultant (not in residence) for the center.

Thus, in the 86 years that a prize has been awarded, there is a Georgia connection on eight occasions. Without stretching the point too much, one might argue the number is nine. Anwar Sadat and Menachem Begin won their Nobel Peace Prizes for 1978 in recognition of the Camp David Peace accords, which were hosted, of course, by Jimmy Carter.

&mdashJay Hakes serves as the director of the Carter Presidential Library. He came to Atlanta in 2000 after seven years as administrator of the federal Energy Information Administration. He is currently writing a book on energy policy during the Nixon, Ford, and Carter presidencies and is a member of the Local Arrangements Committee.


Nobel Peace Prize Winners 🕊️

A people free to choose will always choose peace

Not necessarily an outlook on the world you might associate with Ronald Reagan, but it was he who said it. It&rsquos also not far from the viewpoint of Alfred Nobel (1833-1896) &ndash Swedish founder of all Nobel prizes which were first awarded in 1901. The first of all Nobel Peace Prize Winners since 1901 was Henry Dunant for his role in founding the International Committee of the Red Cross.

Nobel invented dynamite. Strange then, that he is today most famous for being the founder of The Nobel Peace Prize. His pacifist beliefs led him to hope that mutually assured destruction by weapons containing dynamite would discourage nations from ever going to war. Sadly, that didn&rsquot go too well.

Conseils pour l'ADDucation : Click column headings with arrows to sort Nobel Peace Prize Winners. Recharger la page pour l'ordre de tri d'origine. Cliquez sur l'icône ➕ pour afficher les colonnes masquées. Réglez votre navigateur en plein écran pour afficher autant de colonnes que possible. Start typing in the Filter table box to find anything inside the table of all Nobel Peace Prize Winners of the world.

for its efforts to combat hunger, for its contribution to bettering conditions for peace in conflict-affected areas and for acting as a driving force in efforts to prevent the use of hunger as a weapon of war and conflict.


Contenu

For the 2012 award the Nobel Committee received 231 valid nominations, compared to the record 247 candidates in 2011. [2] 43 of the nominations were organisations, while the remaining 188 were individuals, either alone, together with others or together with organisations. [3]

Members of the Norwegian Nobel Committee were appointed by the Norwegian Parliament to roughly reflect the party makeup of that body. The committee had the following membership in 2012: Thorbjørn Jagland (chair), Kaci Kullmann Five (deputy chair), Inger-Marie Ytterhorn, Berit Reiss-Andersen, and Gunnar Stålsett (member during Ågot Valle's sick leave).

The award was announced on 12 October 2012. The Nobel citation referred to the strict demands the European Union placed on all would-be members, gave special mention to Greece, Spain, and Portugal—all of which joined in the 1980s after dictatorships ended—and referred to the countries in Eastern Europe that embraced it after the fall of the Berlin Wall and the collapse of the Soviet Union.

European Union Edit

The President of the European Council, Herman Van Rompuy, said that the award recognised the European Union as the "biggest peacemaker in history." [4]

The President of the European Parliament, German social democrat Martin Schulz, said he was "deeply touched. The European Union has reunified the continent through peaceful means and brought arch enemies together. This historic act of reunification has been rightfully recognised." [5] He said that "from the Balkans to the Caucasus, the EU serves as a beacon for democracy and reconciliation." [6]

The President of the European Commission, José Manuel Barroso, called the award "a very important message to Europe that the European Union is something very precious, that we should cherish it for the good of Europeans and for the good of the entire world." [7]

The High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy, Catherine Ashton, said she was "delighted" at the news, adding that "in the countries of the EU, historic enemies have become close partners and friends. I am proud to be part of continuing this work." [8]

European Union members and candidates Edit

Belgium – The Prime Minister of Belgium, Elio Di Rupo, said that "this choice shows that the European project continues to inspire the world today. The European Union was originally the dream of people and politicians in search of peace and prosperity for all citizens. It has become a strong symbol of cooperation and progress. Europe, a continent that was torn by terrible wars, thanks to the European Union is an example for the world of peaceful dialogue and conflict prevention." [9]

France – The President of France, François Hollande, said the prize was an "immense honour," adding that "through this award, every European can feel pride, that of being a member of a union which has been able to make peace between peoples who for a long time clashed, and to build a community founded on values of democracy, liberty and solidarity." [10] Former President Valéry Giscard d'Estaing said that "it is right that this extraordinary effort that has been accomplished by the Europeans and their leaders to establish a lasting peace on their continent—historically ravaged by war—is rewarded and honored." [8]

Germany – The President of Germany, Joachim Gauck, called the award "a great encouragement in difficult times" and said the EU is "a unique project of peace and freedom." [11] The Chancellor of Germany, Angela Merkel, called the award a wonderful decision that "honours the idea of European integration." [12] The Minister for Foreign Affairs of Germany, Guido Westerwelle, called the award "a fantastic decision which makes me proud and happy. European integration is the most successful project for peace in history." [8] Former Chancellor Helmut Kohl called the award "a wise and far-sighted decision" that "is above all a confirmation for the European peace project. As Europeans we all have reason to be proud today. I am proud, and I wish for God's blessing for us on our further path to a united Europe." [8]

Italy – The Prime Minister of Italy, Mario Monti, hailed the decision and said that the European Union's "formula of (using) integration to stop war and guarantee peace and practised for decades is the subject of study and admiration in other parts of the world." [13]

Luxembourg – The Prime Minister of Luxembourg, Jean-Claude Juncker, called the award a "good decision," stating that the EU from its inception was a peacemaker in Europe. He added that "it is sometimes useful to get such recognition from the outside [. ] to remind us why we are considered a model for others." [14]

Netherlands – The Prime Minister of the Netherlands, Mark Rutte, said the award was a "great recognition of the major historical role the European Union has played in peace, security and democracy." [15]

Denmark (1973) – The Minister for Europe of Denmark, Nicolai Wammen, said the prize is "fully deserved, because the EU has been a peace project from the beginning. The European cooperation has been successful in creating lasting peace between countries that for centuries have been at war with each other." [16]

Ireland (1973) – The Tánaiste and Minister for Foreign Affairs and Trade of Ireland, Eamon Gilmore, "warmly welcomed" the decision, stating that "the European Union has been the most successful peace process in our lifetime, and indeed in our living memory." [17]

United Kingdom (1973) – The British government issued a statement, saying that "this award recognises the EU’s historic role in promoting peace and reconciliation in Europe, particularly through its enlargement to Central and Eastern Europe. The EU must always strive to preserve and strengthen those achievements for the future." [18]

Greece (1981) - The Prime Minister of Greece, Antonis Samaras was representing Greece and in his announcement he stressed the need for advanced social cohesion for facing the problem of unemployment, in order to avoid right-extremists raise in the European Union. [19]

Spain (1986) – The Prime Minister of Spain, Mariano Rajoy, said the award was "excellent news," adding that "the EU serves as a stimulus for the further consolidation of Europe's political, economic and monetary union." [20]

Austria (1995) – The President of Austria, Heinz Fischer, said the award was "great and pioneering news for Europe," adding that "we have always considered the united Europe as a peace project, and the grand recognition of this idea by the Nobel Prize committee gives us confidence and courage to continue working on the European peace project." [21] [22]

Finland (1995) – The President of Finland, Sauli Niinistö, said the prize was a magnificent recognition that the EU has worked hard for peace and brought virtues of the European tradition to the outside world. The Prime Minister of Finland, Jyrki Katainen, said "there is every reason to be happy that we can take part in integration, building stability and strengthening the project of peace." [23]

Sweden (1995) – The Minister of Foreign Affairs of Sweden, Carl Bildt, warmly congratulated "all of Europe" and said the prize was "highly deserved and highly important." [24]

Czech Republic (2004) – The President of the Czech Republic, Václav Klaus, called the decision a "great mistake," adding that "it would make sense, if the award would have been given to an individual instead of an organisation. To award a bureaucratic institution is an 'empty' prize." [25]

Hungary (2004) – The Prime Minister of Hungary, Viktor Orbán, said the EU deserved the Nobel Peace Prize, and that the EU represented the peaceful coexistence of previously hostile countries. [26]

Poland (2004) – The Minister of Foreign Affairs of Poland, Radosław Sikorski, issued a statement, saying "congratulations to the EU, and therefore to all of us," adding that "the Nobel Peace Prize signifies that European integration is a guarantee of peace in the region." [27]

Slovenia (2004) – The President of Slovenia, Danilo Türk, said that the prize was deserved because the EU is "the most successful peace project in the history of humanity." The Prime Minister of Slovenia, Janez Janša, stated that peace was one of the founding causes for the foundation of the European Union and that the award was a reminder that peace is a value. [28]

Candidates and other aspiring members

Albania – The Foreign Minister of Albania, Edmond Panariti, said the award meant a "great responsibility that should encourage the will for enlargement." [29]

Bosnia and Herzegovina – The chairman of the joint Presidency of Bosnia and Herzegovina, Bakir Izetbegović, said the award "should be a strong boost for EU countries to overcome existing problems and stick to the concept of further enlargement." [29]

Croatia – The Foreign Minister of Croatia, Vesna Pusić, praised the EU for its role in keeping "a lasting peace in a region that had wars almost continuously for centuries." [29]

Kosovo – The Foreign Minister of Kosovo, Enver Hoxhaj, said that "awarding the Nobel Peace Prize to the EU makes us proud and motivates us to continue the reforms in order that Kosovo become a member of the union." [29]

Macedonia – The President of the Republic of Macedonia, Gjorge Ivanov, said the award honoured the project of "unifying peoples in their mutual efforts for freedom, solidarity and prosperity." [29]

Montenegro – The Foreign Minister of Montenegro, Nebojša Kaluđerović, said the "idea to unite European countries with all their differences is the best proof the EU is worthy of this award." [29]

Serbia – The Prime Minister of Serbia, Ivica Dačić, congratulated the EU, expressing hope that it would manage to preserve its unity. [29]

Turkey – The Minister of European Union Affairs of Turkey, Egemen Bağış, said that "his country's membership perspective has contributed to this award." [30]

Autre Modifier

NATO – The Secretary General of NATO, Anders Fogh Rasmussen, offered the European Union his "warmest congratulations," stating that "the European Union has played a vital role in healing the wounds of history and promoting peace, reconciliation and cooperation across Europe. It has contributed to the advancement of freedom, democracy and human rights across the continent and beyond. From the outset, NATO and the European Union have shared common values and helped shape the new Europe." [31] [32]

Norway – The Prime Minister of Norway, Jens Stoltenberg, congratulated the European Union, stating that the EU "has helped to secure peace and build democracy in Europe over many years." [33]

Switzerland – The President of Switzerland, Eveline Widmer-Schlumpf, congratulated the EU. A government statement said the prize recognised "the essential role" which the EU has played in the peaceful development of the continent. [34]

United Nations – The Secretary-General of the United Nations, Ban Ki-moon, lauded the decision in a statement on behalf of the entire United Nations family, and emphasised the European Union's role in helping to build peace, promote human rights and support economic and social development across the world. He called the award "a richly-deserved recognition of its accomplishments and its importance in Europe and around the world." [35] [36]

United States – The U.S. Secretary of State, Hillary Clinton, congratulated the European Union, stating that "certainly it's quite remarkable to see how unified and peaceful Europe is in the 21st century and that did not happen by coincidence. It happened because of the very hard work and dedication of leaders and citizens across Europe." [37]

The prize was mostly positively received by European media, except the British media, and the American media. In editorials, Aftenposten, [38] Der Spiegel, Frankfurter Allgemeine Zeitung, Le Soir, De Standaard, de Volkskrant, La Stampa, Le Figaro, Die Welt, Die Presse et le Temps Financier all described the prize as deserved. [39] [40] [41] Le journal de Wall Street described the award as "an inspired decision" and "a reminder there is more to the EU than the euro and that its achievements over 60 years have been remarkable." [42]

Steven Pinker applauded the decision as part of a lecture about Les meilleurs anges de notre nature, remarking that the assignment of the prize recognized the value of an international community as well as the fact that what had started as an economic union had really had a pacifying effect. [43]

While European leaders greeted the decision, the award tended to be criticized by Eurosceptics [44] including the far-right (such as National Front leader Marine Le Pen [45] ) and far-left. [46] [47] Nigel Farage, leader of the right-wing UKIP and co-chairman of the anti-EU EFD group within the European Parliament, claimed the decision brought the Nobel Peace Prize "into total disrepute" due to its "insulting" assumption that the EU has prevented conflicts. [48]

In a poll conducted in Norway by ResponsAnalyse for the newspaper Aftenposten, 26% of respondents agreed with the decision to award the European Union the prize, while 37% opposed it and a further 37% had no opinion. The director of the Norwegian Nobel Institute, Geir Lundestad described the results of the poll as ". more positive than he had expected" on the background of the ". negative attitude to the EU" in Norway. Lundestad stated that the award was not about Norwegian membership in the EU, but a "wider perspective". [49]

On 30 November 2012, Nobel Peace Prize winners Desmond Tutu, Mairead Maguire and Adolfo Pérez Esquivel publicly opposed the awarding of the prize to the European Union. The 1984, 1976 and 1980 laureates stated in an open letter to the Nobel Foundation, based in Sweden, that in their view the EU stood for ". security based on military force and waging wars rather than insisting on the need for an alternative approach" and that ". the Norwegian Nobel Committee has redefined and reshaped the prize in a way that is not in accordance with the law". The International Peace Bureau, which won the prize in 1910, and several peace activists, writers and lawyers also signed the letter. The signatories demanded that the Nobel Foundation stop the payment of the SEK 8 million prize money. [50]

During the announcement, committee chairman Thorbjørn Jagland was asked whether Helmut Kohl or any of the current EU officials would be present to accept the prize on the EU's behalf. Jagland said the EU will have to decide who would accept the prize. [51]

The EU decided that the prize would be accepted by President of the European Council Herman Van Rompuy, President of the European Commission José Manuel Barroso and President of the European Parliament Martin Schulz. Van Rompuy and Barroso held the acceptance speeches. [52]

Most EU heads of states or governments except six attended the ceremony. French President François Hollande and Chancellor of Germany Angela Merkel attended. David Cameron and five other EU heads of state have not attended, Cameron sending his deputy Nick Clegg in his stead. [53]


Voir la vidéo: REPLAY - Revoir le discours de Malala Yousafzai pour le prix Nobel de la paix en intégralité


Commentaires:

  1. Kile

    Vous voyez rarement un bon article sur ce sujet, peu de gens veulent creuser si profondément, j'ai aimé votre opinion

  2. Tasina

    C'est remarquable, beaucoup les informations utiles

  3. Jayme

    Je suis désolé, mais à mon avis, vous vous trompez. Nous devons discuter. Écrivez-moi en MP, parlez.

  4. Brendan

    Je m'excuse, cette variante ne me convient pas. Les variantes peuvent-elles encore exister ?

  5. Valdemarr

    Je suis prêt à vous aider, poser des questions. Ensemble nous pouvons arriver à la bonne réponse.

  6. Ruark

    Je pense que vous faites une erreur. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  7. Moryn

    À mon avis, c'est un sujet très intéressant. Discutons avec vous dans PM.

  8. Curtis

    Étrange que ça



Écrire un message