L'île de Lokrum

L'île de Lokrum


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'île de Lokrum est une magnifique réserve naturelle inhabitée à 600 mètres du port historique de Dubrovnik dans la mer Adriatique qui contient les ruines d'un ancien monastère bénédictin parmi d'autres vestiges.

Le nom Lokrum vient du latin « acrumen » qui signifie « fruit aigre », une référence aux oranges et aux citrons qui poussent encore sur l'île aujourd'hui.

Elle a été mentionnée pour la première fois en 1023 par les moines bénédictins qui ont construit l'abbaye et le monastère (aujourd'hui en ruine) et en 1192. La légende raconte que l'île a abrité Richard Cœur de Lion qui a fait naufrage à son retour de la Troisième Croisade. En guise de remerciement, il fit construire la cathédrale romane sur le continent.

L'île a changé de propriétaire à plusieurs reprises et après être restée intacte pendant des siècles, Maximilien de Habsbourg, le frère de l'empereur autrichien François-Joseph Ier, a acheté l'îlot en 1859 et a entrepris de le transformer en une magnifique réserve naturelle.

Aujourd'hui, vous pouvez trouver les fascinantes ruines du monastère bénédictin nichées parmi les oliveraies, les agrumes, les forêts de pins, de lauriers, de chênes, de cyprès et de frênes. Si vous allez à la pointe sud, vous trouverez un petit lac d'eau salée, le tout sous la protection de l'UNESCO. De plus, les seuls habitants de l'île sont des paons exquis et "les moments en leur compagnie peuvent être merveilleusement décadents".

La plus grande gloire de l'île de Lokrum ces derniers temps est peut-être sa place sur la carte de Game of Thrones en tant qu'intérieur de Qarth, l'endroit où Daenerys obtient l'accès à la ville par Xaro Xhoan Daxos.

Moins d'un mile de large à son point le plus large, l'île de Lokrum est accessible par un bateau-taxi depuis Dubrovnik et le prix de retour d'environ 10 £ / 13 € comprend les frais d'entrée de l'île.

Pour éviter les surprises, sachez qu'au sud-est de l'île se trouve une plage naturiste. Il est clairement marqué « FKK » qui signifie « Freikörperkultur » ou « culture corporelle libre », donc si vous êtes de nature sensible, restez fidèle aux ruines et aux plantes, arbres, fleurs et paons étonnants !


La légende de l'île de Lokrum

En 1023., sur la petite île de Lokrum en face de Dubrovnik, les moines de Sv. Benoît fonda l'abbaye de Sainte-Marie qui était subordonnée à l'abbaye de Monte Casino. « Les bénédictins noirs », comme les appelaient les citoyens à cause de leurs vêtements religieux noirs, ont vécu sur l'île pendant près de sept siècles exposés aux vents, aux vagues et aux pillages des pirates. Ils ont survécu au terrible tremblement de terre de 1667. ne sachant pas que c'était le début de la fin de leur présence sur cette belle île de la République de Dubrovnik.

Après le tremblement de terre, la puissance économique de la République a commencé à s'affaiblir. Ayant besoin d'argent, ils se tournent vers les bénédictins, mais tous leurs revenus sont transférés en Italie. Assez en colère, la République de Dubrovnik ne voulait plus des moines à Lokrum, et sur proposition de trois de leurs nobles, le Sénat a vendu Lokrum à neuf citoyens de Dubrovnik en 1798. Comme les moines ne pouvaient pas s'opposer aux décisions de la République et du Pape. (Pio le 6 vérifia la décision), ils durent quitter l'île, leurs propriétés et leur monastère.
Avant de partir, d'une manière unique et macabre, ils ont "remercié" ceux à cause desquels ils ont dû partir.

Le /Cortège/

Le cortège a commencé en pleine nuit, juste avant de quitter l'île. Tenant des bougies à l'envers, ils ont fait trois fois le tour de l'île, maudissant ceux à cause desquels ils ont été expulsés après sept siècles. A l'aube, morts de fatigue, les moines embarquèrent sur un bateau et quittèrent l'île sans jamais se retourner. Jamais plus ils ne sont revenus. La légende de la malédiction s'est vérifiée puisque la malédiction a atteint tous les propriétaires de l'île jusqu'à la fin du 19ème siècle.

Les morts

Nobles de Dubrovnik

La mort frappa d'abord trois de ces nobles de Dubrovnik qui suggérèrent au Sénat que les bénédictins quittent Lokrum. L'un a été tué par son serviteur, l'autre s'est noyé et le troisième a sauté dans sa mort depuis la forteresse de Lovrijenac.

Les neuf citoyens qui ont été les premiers à l'acheter ont eu tellement peur qu'ils ont immédiatement vendu l'île au capitaine Tomasevic, un homme extrêmement riche qui a soudainement fait faillite et a été contraint de la vendre plus tard.

Maximilien Ier du Mexique

L'archiduc Maximilien, le frère cadet de l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier est devenu le nouveau propriétaire. Maximilian a découvert Lokrum en 1859. lorsqu'il, en tant que commandant de la marine de la monarchie austro-hongroise, a dû honorer un marin décédé dans l'explosion du navire de guerre "Triton". Il a été impressionné par le silence de l'épaisse forêt aromatique qu'il a immédiatement décidé d'acheter l'île et d'en faire son manoir d'été.

Cependant, lorsqu'il devint empereur du Mexique et partit pour ses fonctions, la malédiction le rattrapa. Son ami proche et conseiller militaire, le colonel Miguel López, l'a trahi et Maximilian a été exécuté par un peloton d'exécution. Son épouse l'archiduchesse Charlotte d'Autriche (princesse de Belgique), qui résidait également sur l'île où ils se croyaient le couple marié le plus heureux de la planète, est devenue complètement folle.

Le neveu de Maximilien a hérité de l'île. Déjà le premier jour de son arrivée, un vent très fort a renversé son bateau entre Dubrovnik et l'île. Il s'est noyé.

Rodolphe, prince héritier d'Autriche

Rudolf (l'héritier du trône d'Autriche et fils unique de l'empereur François-Joseph Ier et de l'impératrice Elisabeth de Bavière) prit goût à Lokrum et s'y installa. Après un certain temps, Rudolf est tombé amoureux de la belle maîtresse Maria Vetsera. Vetsera et le prince héritier Rodolphe d'Autriche ont été retrouvés morts, un suicide apparent, dans son pavillon de chasse à Mayerling dans les bois de Vienne. Ils ont commis le double suicide sensationnel, qui n'a jamais été tout à fait expliqué (l'incident de Mayerling).

Se débarrasser de l'île

L'impératrice Elisabeth offrit l'île aux bénédictins afin de « s'en débarrasser » mais les moines bénédictins restèrent fidèles au vœu de leurs frères aînés. Les Habsbourg ont même donné leur argent aux Dominicains de Dubrovnik pour leur achat de l'île en tant que nouveaux propriétaires, à une condition : que les Habsbourg pourrait racheter l'île quand et s'ils le souhaitent. Mais ce n'était pas non plus la fin de la malédiction.

Retour aux mains des Habsbourg

Une vente aux enchères a eu lieu pour la vente de Lokrum, et comme des offres ont été faites, un télégramme a ordonné l'arrêt de la vente aux enchères. La princesse Elizabeth Windischgratz (la fille de Rudolf) a persuadé son grand-père François-Joseph I d'acheter l'île. Cinq ans plus tard, il l'enregistra sous son nom et peu de temps après, l'impératrice Elisabeth, qui pensait avoir échappé à sa foi en vendant l'île, fut tuée par l'anarchiste italien Lucceni, dans une affaire d'erreur d'identité.

La chute de la maison Habsbourg

L'archiduc François Ferdinand et sa femme Sophie avaient l'intention de passer l'été 1914 sur l'île, mais en furent empêchés par une balle d'assassin à Sarajevo. En 1918., après 700 ans, la famille a perdu sa couronne.

Lokrum aujourd'hui

Lokrum est aujourd'hui un site d'excursion pour les touristes mais aussi en raison de son calme une journée très appréciée des locaux. Sa flore émerveille ses visiteurs, des milliers de grillons chantent et le rivage intact attire les nageurs, les plongeurs et les plongeurs de falaise.

Envie d'acheter l'île ? On dit que la malédiction sera levée lorsque toute la cire des bougies sera ramassée.


Non. L'île elle-même a une histoire unique, et elle est censée être maudite pour quiconque passe la nuit sur l'île.

L'île de Lokrum est facilement accessible via un service de ferry. Il y a aussi des petits bateaux qui organiseront des visites pour vous et des transports privés mais je suggère le service de ferry. Un billet aller-retour coûte ____.


Légendes et contes de Dubrovnik

La légende est associée à la fondation du monastère bénédictin sur l'île de Lokrum. Selon cette légende, un grand incendie a éclaté à Dubrovnik vers l'an 1023. Les habitants de Dubrovnik ont ​​fait vœu à Saint Benoît de construire un monastère à son nom si la ville était épargnée. L'incendie a été éteint instantanément et les citoyens reconnaissants de Dubrovnik ont ​​alors construit un monastère bénédictin et une église à Lokrum, qu'ils ont dédiés à la Bienheureuse Vierge Marie.

En réalité, il n'en demeure pas moins que le monastère bénédictin a été fondé en l'an 1023, car des copies réelles des documents originaux datant du XIIIe siècle existent bel et bien. De plus, il n'en reste pas moins qu'en 1023, et précisément le jour de la Saint-Benoît, la plus grande partie de Dubrovnik a été consumée par le feu, car elle était principalement construite en bois. Certains insistent même sur le fait que le palais de l'archevêché a également été détruit.

L'établissement du monastère et la donation du terrain sur Lokrum ont été décidés par l'archevêque de Dubrovnik Vital et par les preses, terme latin désignant le chef de la ville de Dubrovnik, Lampridija, ainsi que toute l'aristocratie. Les fondateurs bénédictins étaient le moine Pierre du monastère Sainte-Marie de Tremit, près des Pouilles, et le prêtre de Dubrovnik Leo, qui prononça les vœux d'un moine bénédictin à cette époque. Un lien direct a été établi avec le siège bénédictin de Monte Cassino, immédiatement après l'établissement du monastère.

Les bénédictins avaient également un monastère et une église à Rožat à Rijeka Dubrovačka soit à la fin du XIe soit au début du XIIe siècle. Desideria (1058-1087), l'abbé du monastère bénédictin de Monte Cassino, a ordonné la fabrication des portes de l'église pour le monastère en 1066. Les montants de porte étaient recouverts de plaques d'argent qui représentaient les noms de toutes les églises appartenant au monastère . Plus tard, l'abbé Oderizia II (1121-1126) a ajouté seize autres plaques avec les noms de nouvelles églises, qui répertorie également l'église Sainte-Marie de Rožat. Les bénédictins abandonnèrent le monastère au XIIe siècle.

Les descendants du comte Savin à Dubrovnik en profitèrent et s'approprièrent le monastère avec l'ensemble de ses biens. Les moines de Lokrum ont vivement protesté contre cette décision, car le legs de Savin indiquait que le monastère appartiendrait aux moines s'il n'y avait pas de bénédictins de Monte Cassino dans le monastère régional de Rožat. Sur cette base, les consuls de Dubrovnik ont ​​adopté une décision le 9 avril 1198, par laquelle le monastère avec son église et ses biens à Rožat est devenu la propriété du monastère bénédictin de Lokrum. Le légat du pape, Ivan, qui était le vicaire de la succession apostolique, menaçait d'une malédiction quiconque s'y opposerait.

Cependant, de 1295 à 1321, les bénédictins abandonnent progressivement Rožat, se déplaçant complètement à Lokrum. Dans la région de Dubrovnik, il y avait un autre monastère bénédictin masculin, le "Saint-André du large" (en pelago). Au XIIe siècle, ils possédaient toute l'île de Mljet avec son monastère et l'église Sainte-Marie. Il convient de mentionner les notables ouvriers culturels de l'ordre bénédictin, les poètes Mavra Vetranoviæ et Ignjat Ðurdeviæ, ainsi que l'historienne Mavra Orbin.

La légende de la malédiction de Lokrum est née lorsqu'un général de l'armée française a ordonné la fermeture du monastère et l'expulsion des bénédictins. Les familles aristocratiques de Dubrovnik Gozze, Pozza et Sorgo ont été choisies pour transmettre ces ordres aux moines.

Selon la légende, les moines étaient atterrés par l'ordre du général français et ont fait tout leur possible pour rester là où ils avaient résidé pendant des siècles. Quand tout le reste a échoué, une nuit, ils sont allés à l'église Sainte-Marie pour servir une dernière messe à Dieu sur l'île. Les moines ont enfilé leurs manteaux à capuchon et ont fait le tour de l'île en une longue et solennelle procession en file indienne. Symboliquement, comme une malédiction, ils retournaient leurs bougies allumées vers la terre, de sorte que la flamme léchait la cire, ce qui laissait une traînée fondue.

Ils firent ainsi trois fois le tour de l'île, ce qui dura toute la nuit, en scandant cérémonieusement les paroles terribles et dures de la malédiction :

« Quiconque revendique Lokrum pour son plaisir personnel sera damné !

A l'aube, morts de fatigue, ils embarquèrent sur un bateau et quittèrent l'île sans jamais se retourner. Et, plus jamais ils ne sont revenus.

La légende dit que la malédiction portée sur l'île a rapidement commencé à prendre effet. L'un des trois aristocrates de Dubrovnik a sauté par une fenêtre, l'autre s'est noyé dans la mer sur le chemin de Lokrum et un serviteur a tué le troisième.

Le capitaine Tomaševic est devenu propriétaire de l'île après la chute de la République. C'était un homme extrêmement riche, mais il fit soudainement faillite peu de temps après avoir acheté l'île, ce qui l'obligea à vendre Lokrum. Il a été vendu à l'archiduc Maximilien, le frère cadet de l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier.

Maximilian a découvert Lokrum par hasard en 1859 lorsque le navire "Triton", à la suite d'une explosion, a coulé devant Lokrum. En tant que commandant de la marine de la monarchie austro-hongroise, il devait honorer les marins morts. A cette occasion, Maximilien a posé le pied sur l'île pour la première fois.

Il a vu l'ancien monastère bénédictin du XIe siècle, endommagé par le tremblement de terre de 1667. Après le tourbillon de Schönbrunn, il a été impressionné par le silence de l'épaisse forêt aromatique. Il décida d'acheter l'île et d'en faire son manoir d'été dès la première nuit qu'il passa dans la cellule d'un moine de l'ancien monastère. Il a ajouté sur un belvédère, apposant ses initiales partout, même sur les serrures et les clés, afin de souligner sa propriété de Lokrum. Il n'avait aucune idée que ses actions ne faisaient que provoquer davantage la malédiction qui était dirigée contre la propriété personnelle de Lokrum.

Maximilien, en tant que propriétaire d'un paradis, aimait tracer des sentiers à travers les forêts de pins, de lauriers, de palmiers, de cyprès, d'aloja, de laurier-rose, d'oranger, de citron, de lys et de roses, tout autour de l'île et jusqu'à son sommet, jusqu'à la forteresse " Fort Royal" construit par Marmont en 1806, lors de l'entrée de ses troupes à Dubrovnik. Il a installé des colonies de canaris, de perroquets et de paons sur l'île. Il a planté de la vanille et des figuiers indiens. Ici, il lisait à haute voix des vers de Heine, tandis que sa femme belge, la princesse Charlotte, brodait des coussins en soie. Si proches et pourtant si loin de l'Europe et des scandales judiciaires, ils se croyaient le couple marié le plus heureux du monde. Face à toute cette beauté enivrante et émouvante, Charlotte écrivait des lettres à ses cousins ​​et amis sur le bonheur dont elle et Maximilian jouissaient, après avoir passé des heures à jouer du piano jusque tard dans la nuit.

Puis, le devoir, ou très probablement la malédiction bénédictine, l'emmène au Mexique, où il est choisi empereur en 1864. Après seulement trois ans, il est fait prisonnier par les soldats du général rebelle Juarez. Il est fusillé à Quereteri le 19 juin 1867.

L'île a ensuite été proposée à la vente au comté de Dubrovnik. La légende dit qu'il ne l'achèterait même pas pour la bagatelle de 20 000 pièces d'argent. Un peu plus tard, il a été acheté par Dujmovic de Poljica, issu d'une famille qui avait autrefois reçu le titre de "conte de Polisa" de Venise. Il a également rencontré un désastre financier rapide et complet. L'île a ensuite été achetée par l'avocat Dr. Jakopovic de Budapest, qui était réputé pour gérer certaines des affaires de l'empereur François-Joseph I. Cependant, peu de temps après avoir acheté l'île, on a découvert qu'il s'était tout à fait illégalement assigné le titre de docteur en sciences juridiques, et qu'il était en fait - un barbier ! L'enquête, qui avait provoqué un énorme scandale dans les sociétés viennoise et budapestoise, révéla qu'il avait adopté ce titre d'un soldat mort à la suite de la révolution de 1848. Ses biens ne furent pas confisqués, grâce à l'intervention de l'Empereur, dans le but d'amoindrir les siens. honte personnelle, mais il était totalement ruiné moralement. Expulsé de la société à laquelle il était habitué, il mourut peu de temps après, inassouvi et honteux.

Son neveu, un jeune officier hussard, hérita de l'île. Déjà le premier jour de son arrivée, un vent très fort a renversé son bateau entre Dubrovnik et l'île, et il s'est noyé. Les Habsbourg sont alors réapparus en tant que propriétaires. Rodolphe, héritier du trône et fils unique de l'empereur François-Joseph Ier, et de l'impératrice Elisabeth de Bavière, s'est pris d'affection pour Lokrum. Il a invité sa femme, Stefanie, à Lokrum. Ils y sont restés un certain temps, ajoutant des plantes exotiques au parc de l'île. Cependant, Rudolf est rapidement tombé amoureux de la belle maîtresse Maria Vecer. Ensemble, au palais Mayerling, ils ont commis le sensationnel double suicide, qui n'a jamais été tout à fait expliqué.

L'impératrice Elisabeth (1837-1898), poussée par des récits de malédiction, décida que la famille royale devait se débarrasser de cette île. Avant de partir pour Corfou, elle l'offrit aux bénédictins, dans l'espoir que la malédiction serait ainsi levée. Cependant, ils sont restés fidèles au vœu fait par leurs frères auparavant qu'ils ne reviendraient jamais sur cette île et ont décliné l'offre de la cour royale. La famille de l'empereur, obsédée par la peur de perdre un autre membre, après en avoir déjà perdu deux, a donné son argent aux Dominicains de Dubrovnik pour qu'ils achètent l'île en tant que nouveaux propriétaires, à condition que n'importe lequel des Habsbourg puisse racheter l'île quand et s'ils le souhaitent.

Et donc, il y avait vraiment une femme fatale trouvée pour faire ça. Lors de la vente aux enchères annoncée pour la vente de Lokrum, l'évêque Josip Juraj Strossmayer s'est présenté avec une offre de 30 000 forinths via un intermédiaire, Mihovil Pavlinovic. Cependant, un télégramme a ordonné l'arrêt de la vente aux enchères. L'hypothèse selon laquelle « quelqu'un de la maison de l'empereur souhaitait acheter Lokrum » s'est avérée vraie. C'était la petite-fille de François-Joseph Ier, la princesse Elizabeth Windischgratz, qui était la fille de Rodolphe, l'héritier du trône. Elle le persuada d'acheter Lokrum, ce qu'il fit le 1er octobre 1879. Cinq ans plus tard, le 27 mai 1888, il enregistra l'île sous son nom. Peu de temps après que sa grand-mère, l'impératrice Elisabeth, soit revenue de Corfou à Genève en 1898, elle a été tuée par l'anarchiste italien Lucceni, dans une affaire d'erreur d'identité.

Et. la fin des Habsbourg est bien connue. Le fils aîné de l'archiduc François Ferdinand qui fut tué à Sarajevo le 18 juin 1914, termina son métier d'agronome : La princesse Windischgratz tira dans une boîte de nuit de Prague sur une danseuse qui était la maîtresse de son mari, puis fut déshérité par ses parents royaux. Finalement, en 1918, exactement 700 ans plus tard, les Habsbourg perdirent également leur couronne.

Mais, ce n'est pas la fin. Ce qui précède ne constitue qu'une partie de l'histoire qui lie la malédiction de Lokrum à des personnes historiquement renommées. Cependant, la superstition entourait également Lokrum. Il a élargi la légende de la malédiction de Lokrum avec d'innombrables histoires et contes qui ont été colorés par la métaphysique à un point tel que les événements historiquement vrais, qui ont été encore déformés et tordus par la superstition au fil des siècles, ont abouti à une certaine inexplicable connue sous le nom de - le mystère de Lokrum.

La superstition est devenue si répandue que personne n'a pu vivre sur Lokrum pendant très longtemps. Les serviteurs du palais ne s'aventuraient pas la nuit dans les jardins du palais, car les démons coupaient la tête de leurs amants dans une sombre rage érotique et cousaient leurs cœurs sur leurs robes. Les aristocrates élégants, en quête de changement, aimaient se mélanger même avec leurs serviteurs masculins, de sorte qu'ils gardaient très soigneusement cette légende. Sous sa protection, ils pouvaient se retrouver librement la nuit dans le jardin de l'amour.

La fantaisie a également tissé un certain nombre d'histoires mystérieuses autour des grottes de Lokrum, où la mer fait rage pendant les tempêtes. Son écho résonne comme le coup dur de la terre sur le couvercle d'un cercueil. Selon d'anciens documents des archives de Dubrovnik, des criminels ont été jetés à la mer depuis les falaises abruptes de Lokrum au Moyen Âge, autrement célèbre pour ses châtiments cruels. Une légende bien connue décrit comment le navire du roi anglais, Richard Cœur de Lion, a été jeté sur les falaises de Lokrum lors d'une violente tempête. La légende dit que le roi bosniaque, Tvrtko, a également trouvé refuge au milieu des murs du monastère bénédictin. Mais, Lokrum savait aussi être miséricordieux envers les malheureux. En 1859, le navire autrichien "Triton" a explosé dans le canal de Lokrum. Un seul survivant est resté après la tragédie - un prisonnier qui a été emprisonné dans les entrailles du navire de guerre pour un crime. Le tourbillon de l'explosion féroce a expulsé le malheureux avec les restes de la chaîne sur le rivage, complètement indemne, tandis que le reste de l'équipage a péri. L'amirauté autrichienne confia l'enquête sur cette catastrophe à un commandant de la flotte impériale - Maximilien. Il est tombé amoureux de Lokrum, l'a acheté et a ainsi commencé la roue de la fortune qui l'a conduit à une fin si tragique. Lors de son séjour à Lokrum avec sa femme Charlotte, l'amoureux Maximilien a gravé un cœur contenant les premières lettres de son nom et de celui de Charlotte dans un énorme chêne datant du 14ème siècle, situé à côté du palais. Selon la légende romantique, il s'est ainsi attiré l'hostilité, car il s'agissait d'un chêne historique, sous lequel le Sénat de Dubrovnik se réunissait fréquemment. Une tempête est apparue avant qu'il ne retourne sur les rives de Lokrum. La foudre a frappé ce chêne et les monogrammes gravés ont disparu, ne laissant que le cœur. Cela a été considéré comme un signe de catastrophe imminente.

Après la mort de Maximilian, Charlotte a visité Lokrum en compagnie d'un comte - son admirateur. En approchant de l'île, elle a à peine réussi à éviter la mort, car son yacht s'est renversé inexplicablement, coulant rapidement. Les chasseurs de corail l'ont sauvée. Selon la légende, les mêmes qui l'ont maudite du vivant de Maximilien. La légende raconte qu'elle a connu ce malheur parce qu'elle portait un collier fait de corail pris dans les profondeurs de la mer près de Lokrum. Selon la tradition, les pauvres chasseurs de corail avaient pendant des siècles suivi le commerce périlleux de leurs pères dans l'espoir qu'ils finiraient par tomber sur une caverne sous-marine secrète avec un récif contenant de beaux coraux, et ainsi devenir riches. Après un long moment, un jour, ils ont vraiment trouvé ce récif, mais il ne contenait qu'un seul corail. Déçus, ils maudissaient alors l'aristocrate qui le porterait.

Le nouveau propriétaire de Lokrum est devenu Rudolf, l'héritier du trône. Il a passé sa lune de miel ici avec sa Stefanie. L'histoire raconte que le mont Srd a tremblé lorsque le jeune couple a débarqué sur le rivage de l'île. Ce petit tremblement de terre, dit-on, présageait du malheur qui allait suivre à Mayerling.

La reine Elisabeth, épouse de l'empereur François-Joseph Ier, visita autrefois l'île. Cependant, à cause de la superstition, elle a refusé d'y passer la nuit. L'archiduc François Ferdinand et sa femme Sophie avaient l'intention de passer l'été 1914 sur l'île, mais en furent empêchés par les balles d'un assassin à Sarajevo.

Aujourd'hui, Lokrum est un site d'excursion tranquille pour les touristes, et toutes ces légendes ont peut-être contribué à la détermination des citoyens de l'ancienne République à rester fidèles à leur propre devise - célèbre et libre.

Source : "Dubrovnik - entre histoire et légende"

Écrit par : Dr Marko Margaritoni

L'arrivée et le départ vers et depuis l'île de Lokrum sont organisés depuis l'ancien port de la vieille ville de Dubrovnik. Des départs réguliers sont disponibles toutes les 30 minutes pendant la saison estivale.


Guide de Lokrum

Petit guide de visite et carte pratique que vous obtenez en version imprimée gratuit si vous visitez cette belle île. J'ai reçu cette brochure à l'été 2017 lorsque j'ai visité l'île pour une courte pause baignade. Si vous avez besoin d'un ferry et d'un billet d'entrée pour l'île, voir ici : Réserver le ferry de Lokrum et le billet d'entrée

La première page du Guide Carte et points d'intérêt de Lokrum
Présentation de l'île en plusieurs langues Brève information sur l'île

Lokrum

Lush Lokrum est une belle île boisée pleine de chênes verts, de frênes noirs, de pins et d'oliviers, à seulement 10 minutes en ferry du vieux port de Dubrovnik. C'est un lieu de baignade populaire, bien que les plages soient rocheuses. Les bateaux partent environ toutes les heures en été (toutes les demi-heures en juillet et août). Le prix du billet de bateau public comprend les frais d'entrée, mais si vous arrivez avec un autre bateau, vous devrez payer 120 KN au centre d'information de l'île.

Le hub principal de l'île est son grand centre médiéval Monastère bénédictin, qui abrite un restaurant et une exposition sur l'histoire de l'île et l'émission de télévision Game of Thrones, qui a été en partie tourné sur Lokrum. C'est votre chance de poser impérieusement sur une reproduction du Trône de Fer. Le monastère possède un joli jardin de cloître et un important jardin botanique, avec des agaves géants et des palmiers d'Afrique du Sud et du Brésil. Près du centre de l'île est circulaire Fort Royal, commencé pendant l'occupation française au début du 19ème siècle mais principalement utilisé par les Autrichiens. Montez sur le toit pour admirer la vue sur la vieille ville.

Pour atteindre le plage de nudistes, dirigez-vous à gauche du ferry et suivez les panneaux indiquant FKK. Les rochers à son extrémité sont de facto la plage gay de Dubrovnik. Un autre endroit populaire pour nager est le petit lac d'eau salée connu sous le nom de Mer Morte.

Assurez-vous de vérifier à quelle heure part le dernier bateau pour le continent. Notez que personne ne peut passer la nuit et qu'il est interdit de fumer partout sur l'île.


Jour 1

7h30 (ou plus tard si vous souhaitez dormir) - Faites une visite à pied avec un guide local

Ma façon préférée d'explorer une ville est de flâner avec un local. À moins que vous n'ayez la chance d'avoir un ami de Dubrovnik, je vous suggère de réserver une visite à pied Withlocals. J'ai choisi une visite à pied tôt le matin avec la guide locale Mia, car je voulais prendre des photos des murs et des rues pittoresques avant que la foule des bateaux de croisière ne descende.

J'ai été impressionné par la façon dont Mia connaissait bien l'histoire de sa ville, et ce n'est pas non plus une histoire courte et simple. La vie à Dubrovnik remonte à une colonie du 7 ème siècle, peut-être plus ancienne, bien que ses années d'or aient été de 1358 à 1806 après JC quand c'était une ville commerciale rentable fonctionnant comme une république indépendante. Dubrovnik a ensuite fait partie des empires français et autrichien, a fusionné en Yougoslavie et est maintenant une ville animée de la Croatie moderne. Mia a partagé une poignée d'histoires de chaque époque mettant en évidence différents styles d'architecture pour refléter les événements historiques.

Mia n'est pas une fan de Game of Thrones (pouvons-nous toujours être amis ?), mais elle savait encore une chose ou deux sur les lieux de tournage de Kings Landing. Elle a souligné quelques endroits, comme la marche de la honte de Cersei, pendant que nous serpentions le long des rues pavées lisses.

Mia est restée autant que possible dans les ruelles pour nous montrer des parties de la ville que nous n'aurions jamais trouvées par nous-mêmes. Elle a mis en évidence ses spots photo préférés et a souligné quelques-uns de ses restaurants et cafés préférés. À la fin de la visite de 3 heures, Mia avait une assez bonne idée de ce que ma femme et moi aimerions apprécier à Dubrovnik et a suggéré quelques endroits à visiter, dont beaucoup ont été essayés et sont inclus dans cet itinéraire.

11h – Réfléchissez à la salle du mémorial de guerre du palais Sponza

Notre visite s'est terminée juste à l'extérieur du palais Sponza, qui contient un petit musée pour commémorer la guerre yougoslave de 1991, dont Dubrovnik a combattu au premier plan. Selon Mia, Dubrovnik n'avait pas d'armée pour se défendre, alors les citoyens locaux se sont mobilisés pour combattre avec peu d'entraînement et peu d'armes. C'était un peu une histoire de David et Goliath, comme elle l'a dit.

Les Salle commémorative de guerre ont donné vie à ces histoires déchirantes avec les portraits de 300 jeunes hommes qui ont perdu la vie en luttant pour leur maison.

Horaires : tous les jours de 8h à 19h. Sans coût.

11h30 – Explorez le palais du recteur

Marchez 1 minute vers le sud jusqu'au palais du recteur. Comme son nom l'indique, ce palais du XVe siècle était l'ancienne demeure du recteur de la République de Dubrovnik (un peu comme un gouverneur). Le palais est maintenant le musée d'histoire culturelle et raconte les jours de gloire de Dubrovnik en tant que riche ville commerçante. Les expositions comprennent des peintures religieuses, des portraits et des armoiries de nobles, des meubles, des pièces de monnaie, de l'argenterie, des armes et des salles de palais restaurées comme les salles d'audience et les chambres de prison.

Inscrite à l'entrée du palais se trouve une phrase latine qui se traduit approximativement par « oubliez vos intérêts privés ». Cela a apparemment rappelé aux responsables de la République de Dubrovnik de mettre de côté leurs propres intérêts et de se concentrer sur le bien du peuple chaque fois qu'ils se réunissaient pour gouverner. Je pense que certains des politiciens et des fonctionnaires d'aujourd'hui pourraient utiliser un peu cette philosophie !

Horaires : tous les jours de 9h à 18h. Coût : 100kn pour les adultes, 50kn pour les enfants.

12h30 – Dîner dans le luxe au restaurant sur le toit Above 5

Vous aurez probablement faim à ce stade, alors marchez 4 minutes à l'ouest jusqu'au restaurant Above 5 Rooftop, l'un des rares restaurants de Dubrovnik recommandés par Michelin. Montez les escaliers jusqu'à une petite salle à manger chic avec une vue fabuleuse sur la vieille ville. Ce restaurant sert un menu de 3 plats avec des options limitées, que les chefs maîtrisent parfaitement en utilisant des ingrédients frais et locaux dans la mesure du possible. J'ai apprécié la pogača dalmate, les pâtes maison et le sorbet aux pommes et au basilic.

Les réservations sont obligatoires pour le dîner mais nous nous sommes faufilés sans réservation pour le déjeuner. Attention, c'est un déjeuner relativement cher mais comme vous êtes en vacances, faites-vous plaisir !

Horaires : tous les jours de 7h30 à 11h, de 12h à 16h, de 18h à 23h.

14h – Voir la réalité de War at War Photo Limited

Après le déjeuner, faites une courte promenade d'une minute vers l'est jusqu'à War Photo Limited, une galerie présentant des photographies de la ligne de front des guerres modernes. Alors que la qualité de la photographie est hors de ce monde, ce qui rend la galerie extraordinaire, c'est la bravoure des photojournalistes qui ont risqué leur vie en Iran, en Irak, en Afghanistan et en Yougoslavie pour capturer la tourmente de la guerre, touchant à la fois les soldats et les civils.

C'est une exposition qui donne à réfléchir qui révèle la destruction et la perte de la guerre mais aussi comment la vie continue malgré elle. Les bébés naissent encore, les enfants jouent encore, les gens rient encore. Ces images montrent la résilience cachée de l'humanité que nous ne savons pas avoir jusqu'à ce que nous en ayons besoin.

Horaires : tous les jours de 10h à 22h. Coût : 50kn.

15h – Lèche-vitrines

Dubrovnik offre des opportunités de shopping uniques telles que des magasins de lavande artisanale, des boutiques de mode, des bijouteries locales et, bien sûr, 2 magasins de marchandises officiels Game of Thrones. Prenez une heure pour vous promener dans les rues commerçantes et acheter un ou deux souvenirs. Les fans sérieux de GoT pourraient aimer le dragon réaliste monté sur l'épaule !

16h – Promenade le long des remparts de la ville

Une partie essentielle de toute visite à Dubrovnik est l'escalade des remparts de la ville, l'un des mieux conservés d'Europe. L'apprentissage de l'histoire de la ville lors de la visite à pied du matin nous a permis de mieux apprécier et comprendre en marchant le long des murs. Il y a 2 entrées principales pour escalader les murs, Mia nous a judicieusement suggéré d'entrer par l'entrée sud-est près du vieux port où les files d'attente sont plus courtes au sol et les murs sont moins encombrés.

Il peut faire assez chaud sur les murs, car l'ombre est minime. Bien que cela devrait être correct à 16 heures, je suggère d'apporter un chapeau et de la crème solaire. Unless you’re super-fit, I recommend just doing half a loop – to the west entrance/exit near Pile Gate.

Hours: April & May: 8am – 6:30pm, June & July: 8am – 7:30pm, August & September: 8am – 6:30pm, October: 8am – 5:30pm, November to March: 9am – 3pm.

Cost: 200kn for adults, 50kn for children and students, free for children under 7.

6pm – Climb Fort Lovrijenac

Just when you think you can put your feet up, there’s more steps to climb! But the views are worth it, I promise. Fort Lovrijenac is located outside the city walls, a 4-minute walk west from the Pile Gate. Make sure you still have your city walls ticket handy as you’ll need it to enter Fort Lovrijenac.

GoT fans should immediately recognise this fortress as the filming location for many scenes set inside the Red Keep, like Joffrey’s Name Day tournament in season 2.

Hours: April & May: 8am – 6:30pm, June & July: 8am – 7:30pm, August & September: 8am – 6:30pm, October: 8am – 5:30pm, November to March: 9am – 3pm.

Cost: included in your City walls ticket (if used within 72 hours).

7:30pm – Dinner at Restaurant Lanii

Walk 8 minutes east to Restaurant Lanii, one of my favourite restaurants in Dubrovnik. The restaurant serves local, Dalmatian dishes like risotto, pasta and seafood, using local in-season ingredients. The staff here are always professional, friendly and very accommodating to dietary requirements like vegan and gluten-free.

I suggest booking a table online in advance, requesting an outdoor table to enjoy the refreshing summer breeze.

9pm: Drinks at Café Bar Fontana

Take a short, 1 minute walk south to enjoy a drink at trendy Café Bar Fontana. It’s popular with locals and tourists alike. Try a glass of Croatian wine (my favourite is Posip) or a summer cocktail like Aperol Spritz.


1. Magnificent Medieval walls & forts

The walls of Dubrovnik are the most recognisable symbol of the city, making tiny Croatia well-known all over the world. The walls are 1940 meters long, up to 6 meters wide and 25 meters high. Today a wonderful open-air museum, the walls were originally built to defend the city and the harbour from foreign threat. Tourists enjoy fantastic views over the Adriatic from five different fortresses and sixteen towers and bastions. One of the fortresses, the St Lovrijenac Fort, is often called “Gibraltar of Dubrovnik”.

The main street in Dubrovnik Old Town is Stradun Promenade, today boasting many fine restaurants and small cafes, always full of visitors and locals alike.


Lokrum, a Croatian Island Free of Rubbish and Full of Magic

July 30, 2020 - A visit to Dubrvonik's answer to escaping the crowds - the idyllic and VERY clean island of Lokrum.

Dubrovnik at the moment is perfect. The tourism slowdown due to coronavirus is certainly severely affecting the wallets of the hospitality industry, but the quality of life for locals and the tourism experience for visitors to the Pearl of the Adriatic has been severely enhanced.

An early morning stroll into the old town last week - I almost had the place to myself.

And a similar story on the most famous and exclusive street of them all - Stradun.

My destination was just the other side of the famous UNESCO walls, to the old harbour, where a 50-year-old beautifully restored wooden boat was waiting with Ivica Grilec, Director of the Lokrum Nature Reserve.

Ivica had kindly agreed to show me around the island he clearly loved deeply - that much became obvious within a minute of meeting him. Croatian tourism is full of officials for whom it is just a job. From the moment Ivica started explaining about the work and concept of the beautiful wooden boats that serviced the 10-minute ride to Lokrum from the Old Town, I knew I was in for a special tour. And so it proved.

How about this for a boat departure, as the old town disappeared slowly behind us, as Zrinka glided through the turquoise waters.

Lokrum is a popular escape for the locals from the summer crowds in the city. Indeed, it is the third most popular attraction, after the city walls and the cable car to Mount Srdj.

With plenty of Instagram moments on the way, if that is your thing.

Away from the city, in a protected bay, we reached our destination, about as far from the bustle of Dubrovnik as one could imagine. As I wrote recently after my stay on the island of Kolocep, there are a number of fabulous places just 30 minutes from Dubrovnik, but a world away. Lokrum is close to the top of that list.

The first impression, apart from the nature and tranquillity was one of order and cleanliness. In 18 years of living in this beautiful country, this was the first island I had visited which had absolutely no trash whatsoever. Rien. Ivica told me that they had invested heavily in the clean-up. The results are spectacular.

The main building on Lokrum is the Benedictine Monastery, which dates back to the 11th century. The Benedictines engaged in agriculture and farmed the fertile Lokrum land, producing wine, olives and olive oil, fruit, vegetables and ornamental plants.

Much of the monastery remains today, despite the passage of time and the extensive damage down in the major 1667 earthquake. This includes the 12/13th century Romanesque-Gothic basilica, as well as the 'new' Gothic-Renaissance monastery on the south side in the 15/16th century.

And all around amazing greenery. The botanical gardens have been fighting a losing battle with the numerous rabbits which roam freely on Lokrum. That situation has been brought under control in the last two years, and the botanical gardens are now starting to flourish.

But the monastery has some rather unexpected secrets inside.

The Iron Throne! Lokrum was an important Game of Thrones filming location, and the island welcomes many tourists each year who want to see the location and the throne.

And in the basement, something even more unusual - an exhibition dedicated to King Richard the Lionheart, who was allegedly shipwrecked here in 1192 on his way home from The Crusades. He vowed to build two churches of thanks if he survived, one in England and one on Lokrum. This church was eventually built in Dubrovnik after an official request.

And a modern-day interpretation of the Curse of Lokrum. In 1798, after the island was sold, the Benedictines were forced out. As they left, they held torches and put a curse on the island, a curse that will only be lifted when that candle wax is collected and made into candles once more.

The rabbits may be famous on Lokrum, but this is also an island of elegant peacocks.

Ivica Grelic, a man with Lokrum in his heart.

It was time for Phase 2 of the tour, and my first ride in an official Croatian firefighter vehicle. And they don't come much cooler than this!

A short video clip of part of our tour to give you an idea of just how ordered everything is on this, an island with no cars.

I was impressed at how well sign-posted everything was for hikers, of which there were several. Our heroic firefighting chauffeur navigated the narrow roads perfectly until we reached the top of the island and the forbidding fortress at the top.

The Lokrum fire fighters do an awesome job. Apart from providing outstanding views like the one above, standing on top of their huge water tank close to the top of the island, water hydrants are everywhere. There are five firemen by day, with two sleeping overnight. Their organisation is typical of what I found on Lokrum - a fantastic island of natural beauty shaped by a little human order and planning.

The view down to the monastery from the fortress at the top. It was hot for hiking, but I can imagine this to be a very rewarding hike in cooler temperatures.

The tour continued with a firefighter buggy transfer to the Lokrum Lazerat, the original quarantine place on the island. Look how straight they built the stone walls in the 16th century.

Dubrovnik became the first state in the world to officially sanction quarantine facilities in 1377 after the first case of the Black Plague arrived on the island of Sipan. The first facilities were set up in Cavtat, followed soon by two islands not far from Lokrum. As with tourism in the current pandemic, Dubrovnik wanted to continue to trade while minimising risk.

My new guide Marija explained that the Dubrovnik Senate made the decision to extend the quarantine facilities to Lokrum in 1534, after which a vast complex went under construction, a square fortress 4 metres high with walls 100 metres long.

There were 150 rooms built into the walls, and you can see (from right to left) the fireplace, the air ventilation, and the toilet for one particular room. And somewhat ironically, a warning to keep your social distance in 2020 in case you might catch something.

The complex was never finished after they realised that it could prove to be a launching pad on Dubrovnik if Lokrum ever got into enemy hands. Some of the stone was removed and used in the famous city walls. The most enchanting thing that remains of the Lokrum Lazerat is the 400-year-old olive grove which was started by the Beneditines.

The first two quarantine islands after Cavtat in 1377.

A truly delightful spot, and one of the nice things I learned is that Dubrovnik schoolchildren visit often to learn more about the history, flora and fauna, but also to conduct occasional classes in this natural paradise.

Just 10 minutes by boat from Dubrovnik Old Town.

We finished the tour with a drink by the Dead Sea - not perhaps as famous as its Middle Eastern counterpart, but a cool place to swim and actually part of the Adriatic and once a cave. An ideal spot if you want to have a drink and relax while the kids splash around.

And, right on cue, the majestic Zrinski appeared to take us back to the real world. Lokrum, a magical place devoid of trash.


King's Landing and the Iron Throne

Game of Thrones filming locations in Dubrovnik, Croatia

Dubrovnik is, among other things, famous as Game of Throne’s primary filming location. Many of those scenes took place on Lokrum island, which is stunning enough with or without HBO’s filming. One of the best parts of this tour is you sitting on the Iron Throne, which is also on Lokrum, as a part of Game of Thrones Visitor Center, where we finish the tour. While filming, HBO gave the Iron Throne to Dubrovnik city, and it’s on Lokrum island, so if you are a true fan, you have to sit down on it and take a picture.
Before going to the island, we first show you Dubrovnik’s old town and Lovrjenac castle (Red Keep), where the majority of King’s Landing scenes happened. Lokrum is the final part of the tour, and you can choose to stay on the island for swimming or sightseeing, make sure to take a towel and bathing suits along with some sunscreen. Amongst Lokrum’s attractions are rabbits and peacocks that are walking freely amongst visitors.
It is immediately evident, once you see Dubrovnik’s streets that it was King’s Landing, the resemblance is uncanny. From Lovrjenac, we have a gorgeous view of Dubrovnik’s Old Town Walls. Here, you can see just how many similarities there are between real life and the fantasy world.

During this tour, we’ll visit:

– Lokrum island (City of Qarth)
– Pile bay
– Lovrjenac castle (The Red Keep)
– Dubrovnik’s old town

Lokrum Island (City of Qarth)

The Red Keep (Lovrijenac Fort)

There is a lot of scenes that happened inside the Lovrijenac Fort (next to the Walls of Dubrovnik) that take place within the Red Keep – like the long dialogues between Cersei and Littlfinger in Season 1.

If you want to have a wedding with style, you can rent the Lovrijenac fort.


Voir la vidéo: Île de Lokrum - Dubrovnik Croatie. Septembre 2014


Commentaires:

  1. Kazranos

    Bravo, me semble magnifique

  2. Byford

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - il est obligé de partir. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion.

  3. Bahn

    Quel message drôle

  4. Tojinn

    Je peux trouver mon chemin autour de cette question. On peut discuter.

  5. Shaye

    Volontiers j'accepte. La question est intéressante, moi aussi je participerai à la discussion. Ensemble nous pouvons arriver à la bonne réponse.



Écrire un message