Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863, Kevin J. Dougherty

Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863, Kevin J. Dougherty


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863, Kevin J. Dougherty

Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863, Kevin J. Dougherty

Ce livre adopte une approche inhabituelle des campagnes qui ont conduit à la prise de Vicksburg par l'Union, en examinant les leçons de leadership qui peuvent être tirées des différents éléments de la campagne. Vicksburg se prête à cette approche, avec une nette différence dans le style et les capacités des leaders des deux côtés.

Dougherty commence par un récit de 40 pages de la campagne de Vicksburg, qui comprend également un bref résumé des armées adverses, de l'organisation des deux côtés et des diverses tentatives de Grant pour passer la ville. La partie principale du livre se compose de trente vignettes de leadership. Chacun d'eux prend un aspect particulier du leadership et l'illustre en examinant une partie appropriée de la campagne. Il faut un certain temps pour s'habituer à cette partie du livre, car l'histoire militaire est mêlée à la théorie du leadership, un domaine qui a son propre jargon et son propre langage.

Au début, j'ai trouvé le conflit entre la discussion historique et la théorie moderne du leadership un peu choquant, mais une fois que cet impressionnant initial a été surmonté, l'approche commence à avoir un sens. Vicksburg a vu un affrontement entre des styles de leadership très différents à plusieurs niveaux de commandement. Au plus haut niveau, Lincoln et Jefferson Davies ont tous deux joué un rôle dans la campagne, Lincoln en gardant Grant aux commandes malgré quelques doutes sur ses capacités et Davies en ne coordonnant pas les tentatives confédérées de défendre Vicksburg. Les deux commandants de l'armée étaient très différents, Pemberton étant un chef un peu plus pesant que Grant. Leurs subordonnés et collègues différaient également par leurs capacités, Grant bénéficiant de subordonnés loyaux (principalement) capables et Pemberton souffrant de subordonnés argumentatifs et de relations tendues avec son voisin de rang égal sur la rive ouest du Mississippi.

C'est une approche intéressante pour une campagne importante. Grant est toujours reconnu comme étant un meilleur leader que Pemberton, mais ce livre aide à expliquer en quoi le style de Grant a fait de lui un leader supérieur et cela vaut la peine de dépasser le jargon du leadership.

Partie 1 : Comprendre Vicksburg

Partie 2 : Vignettes de leadership
1 - Le puissant Mississippi : Winfield Scott et la vision stratégique
2 - La bataille de Corinthe : Ulysse Grant et la création des conditions nécessaires
3 - Mettre en place pour échouer : le système départemental confédéré et l'organisation stratégique
4 - Le mauvais homme pour le travail : John Pemberton et le principe de Peter
5 - Le conflit confédéré : John Pemberton et les mauvaises relations avec les subordonnés
6 - L'équipe fédérale : Ulysse Grant et relations positives avec les subordonnés
7 - Chickasaw Bayou : William Sherman et savoir quand arrêter
8 - L'homme self-made et l'homme réinventé : les raids de Forrest et Van Dorn
9 - Autres tentatives ratées : Ulysse Grant et persévérance
10 - Un appel rapproché pour les fédéraux : Charles Dana et la gestion de la faiblesse
11 - Guerre asymétrique : Zedekiah McDaniel, Francis Ewing et l'innovation
12 - Running the Gauntlet : Ulysses Grant, David Porter et Unity of Effort
13 - Aider à courir le gantelet : William Sherman et jouer un rôle de soutien
14 - La bataille de Port Gibson : John Bowen et la compétence technique
15 - « Cutting Loose » : Ulysse Grant et prendre des risques
16 - Confusion confédérée : John Pemberton et cadre de référence
17 - Grant Heads Northeast : Ulysses Grant et des communications claires
18 - La bataille de Raymond : John Gregg et comprendre la situation
19 - La bataille de Jackson : Joseph Johnston et le pessimisme
20 - La bataille de Champion Hill : Ulysse Grant et sa présence personnelle
21 - Retraite de Champion Hill : Lloyd Tilghman et le sacrifice personnel
22 - Assaut sur Vicksberg : Thomas Higgins et le leadership héroïque
23 - Problème supprimé : John McClernand et l'ambition destructrice
24 - Guerre de siège : Henry Foster et la résolution de problèmes
25 - La mine fédérale : John Logan et Initiative
26 - Remise et libération conditionnelle : Ulysses Grant et pragmatisme
27 - Peu d'aide d'en haut : Jefferson Davis et la direction stratégique
28 - Une victoire décisive : Abraham Lincoln et admettre quand on a tort
29 - La campagne Meridian : William Sherman et la création d'opportunités
30 - Un héros tragique : John Pemberton et le service désintéressé
Conclusions sur le leadership pendant la campagne de Vicksburg
Ordre de bataille de la campagne de Vicksburg

Auteur : Kevin J. Dougherty
Édition : Relié
Pages : 256
Editeur : Casemate
Année : 2011



Boulet de canon

Récemment, il y a eu une série de livres sur les affaires et le leadership qui tirent des leçons des affaires militaires et les appliquent comme "leçons de la vie". Certains ont couvert Gettysburg, Lincoln ou d'autres sujets sur la guerre civile, ainsi que sur la Seconde Guerre mondiale et d'autres époques. . Parmi les 9 derniers et les meilleurs) d'entre eux est Kevin J. Dougherty’s récemment publié Les campagnes pour Vicksburg : 1862-1863 : Leçons de leadership, publié et distribué par Casemate.

Dougherty présente non seulement un solide aperçu de la campagne, de ses batailles, de ses personnalités et de ses résultats, mais il applique les apprentissages clés aux situations de tous les jours pour examiner les facettes du leadership nécessaires pour prendre les meilleures décisions sous pression. Que ce soit au bureau ou au travail, à l'école ou dans les relations, nous sommes tous confrontés à des décisions difficiles, qui peuvent non seulement avoir un impact sur nous-mêmes, mais aussi sur ceux qui nous entourent. Dougherty donne un aperçu de la façon dont les dirigeants de Vicksburg, tant unionistes que confédérés, ont affronté (ou aggravé) ces défis.

L'auteur est un ancien officier de l'armée américaine et actuellement instructeur à la Citadelle. Il applique les leçons de la détermination de Grant des États-Unis, de l'hésitation de Joe Johnston, de l'audace et de l'audace d'Earl Van Dorn, de la subordination volontaire de William Tecumseh Sherman à Grant et de sa capacité à augmenter et à réaliser les idées de son patron, John Pemberton. L'incompétence et l'incompétence de 8217 avec un poste à haute responsabilité (promu au-dessus de ses capacités), et d'autres dirigeants clés et leurs traits de caractère. Chaque leçon est résumée par une série de points clés qui peuvent être appliqués aux décisions quotidiennes auxquelles le lecteur est confronté.

Le livre est divisé en deux parties. Le premier donne un aperçu de la situation militaire, son importance, les principaux défis auxquels sont confrontés les dirigeants des deux armées adverses, ainsi que les implications et les résultats potentiels de leurs décisions. Pour les lecteurs qui ne connaissent pas la campagne Vicksburg, il s'agit d'une section utile et nécessaire.

La deuxième section se compose de 30 courts chapitres qui sont des vignettes individuelles de plusieurs dirigeants confédérés et syndicaux. C'est ici que le livre de Dougherty brille. Il analyse chaque homme du point de vue du leadership, étudie ses forces et ses faiblesses et comment ils les ont appliqués (ou ont été dépassés par les situations auxquelles ils ont été confrontés). Il y a beaucoup de contenu riche dans ces leçons qui peut être pertinent pour le monde d'aujourd'hui.

Ce livre est utile pour les dirigeants d'entreprise et civiques, les pasteurs, les présidents et les dirigeants d'organisations et d'autres personnes occupant des postes de direction. Il est, plus important encore, applicable aux situations difficiles auxquelles sont confrontés les gens ordinaires, donnant des leçons sur ce qu'il faut faire et ne pas faire sur la base des personnalités militaires de Vicksburg il y a près de 150 ans pendant la guerre civile.


Cette étude de la bataille de Vicksburg offre « un historique complet de la campagne . . . et 30 vignettes de leadership pédagogique » par un officier tactique de la Citadelle (Revue militaire).

Considérée par de nombreux historiens comme la bataille vraiment décisive de la guerre civile, Vicksburg est fascinante à plusieurs niveaux. Point focal des deux armées occidentales, la campagne de manœuvre qui a finalement isolé les confédérés dans la ville a été magistrale. La contribution de la Marine à la victoire de l'Union fut significative. Le drame humain de la population civile assiégée de Vicksburg est fascinant, et les élans de cavalerie confédérée qui ont d'abord nié la victoire de l'Union sont passionnants. Mais la clé de la victoire fédérale à Vicksburg était simplement un meilleur leadership. C'est cet aspect de la campagne qui Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863 cherche à explorer.

La première section de ce livre familiarise le lecteur avec les défis, les caractéristiques et les styles associés au leadership pendant la guerre civile en général. Il décrit également la campagne de Vicksburg, des tentatives infructueuses de capture aux brillantes manœuvres et à la logistique qui ont permis à Grant de finalement assiéger. La deuxième section du livre contient trente « vignettes de leadership » qui couvrent les actions des plus hauts dirigeants jusqu'à celles des soldats individuels. Chaque vignette explique l'action en termes de leçons de leadership apprises et se termine par une courte liste de « relais à retenir » pour cristalliser les leçons pour le lecteur.

Cette étude couvre plusieurs des commandants les plus célèbres de la guerre civile qui ont rivalisé pour le rebelle « Gibraltar sur le Mississippi » et révèle des leçons importantes sur la prise de décision qui s'appliquent toujours à ce jour.


Avis de la communauté

Cinq étoiles en plus ! J'ai adoré lire ce magnifique livre de Kevin Dougherty. « The Campaigns for Vicksburg, 1862-63 : Leadership Lessons » est un livre trop beau pour être relégué comme une autre histoire de Vicksburg. Les librairies ne devraient pas limiter le livre à l'affectation dans la section d'histoire militaire. Il mérite une place de choix dans la section affaires avec les livres sur le leadership et la gestion ainsi que la section d'histoire militaire. En lisant le livre, je me suis souvenu d'un livre que j'avais lu au début des années 90, Cinq étoiles plus ! J'ai adoré lire ce magnifique livre de Kevin Dougherty. « The Campaigns for Vicksburg, 1862-63 : Leadership Lessons » est un livre trop beau pour être relégué comme une autre histoire de Vicksburg. Les librairies ne devraient pas limiter le livre à l'affectation dans la section d'histoire militaire. Il mérite une place de choix dans la section affaires avec les livres sur le leadership et la gestion ainsi que la section d'histoire militaire. En lisant le livre, je me suis souvenu d'un livre que j'avais lu au début des années 1990, "Les secrets du leadership d'Attila le Hun". Le livre est si bon !

Kevin Dougherty fait un excellent travail en fournissant des leçons de leadership auprès des principaux dirigeants militaires et politiques de l'époque. Il nous aide à comprendre Vicksburg. Il le fait en partageant les défis, les caractéristiques et les styles associés au leadership pendant la guerre civile. Il suit avec un aperçu de l'ensemble de la campagne Vicksburg.

Ensuite, il fournit trente études de cas ou vignettes de leadership. Il commence par le plan Anaconda du général Winfield Scott. Il nous porte systématiquement tout au long de la campagne. Nous nous rencontrons et apprenons à connaître les principaux dirigeants et engagements. Chacune des trente vignettes commence par un bref résumé. Il suit avec une histoire succincte de l'événement (par exemple Chickasaw Bayou : William Sherman et Savoir quand arrêter). Le partage des leçons de leadership résultant de l'événement suit. Les chapitres (vignettes) se terminent par une barre latérale de « Takeaways » qui fournissent un résumé succinct des leçons apprises.

En appréciant la lecture du livre, vous apprenez de précieuses leçons sur la différence entre la gestion et le leadership. Vous acquérez une compréhension du leadership serviteur. Vous voyez la valeur d'une communication claire des dirigeants à leurs subordonnés. Vous comprenez la valeur de la présence personnelle du leader dans une organisation.

L'auteur termine le livre avec des conclusions sur le leadership pendant la campagne de Vicksburg. Les domaines couverts sont la stratégie, la confiance, l'unité d'effort, le cadre de référence, la conscience de la situation, la prise de risque, la résolution de problèmes, le courage personnel et les compétences techniques. L'inclusion de l'ordre de bataille de la campagne de Vicksburg en annexe est appréciée et aide à comprendre l'ampleur de la tâche de leadership à laquelle est confronté le général américain Grant.

« Les campagnes pour Vicksburg, 1862-63 : Leçons de leadership » est un ajout précieux à l'étude du leadership et de Vicksburg. Ce serait une excellente étude pour les chefs d'entreprise ainsi que pour l'officier professionnel et le soldat. Je recommande son ajout à la bibliothèque personnelle de tous les étudiants en sciences militaires. J'espère qu'il sera inclus dans les listes de lecture des cours de base ou avancés des officiers. Comme dans "Leadership Secrets of Attila the Hun", les leçons présentées dans "The Campaigns for Vicksburg, 1862-63: Leadership Lessons" sont intemporelles.


Commentaires

Oracle américain : La guerre civile à l'ère des droits civiques, par David W. Blight,
Presse Belknap, 2011, 27,95 $

Juste avant sa mort en 1870, Robert E. Lee a écrit dans une lettre à un ancien assistant, le lieutenant-colonel Charles Marshall, que « C'est l'histoire qui nous apprend à espérer. Dans son merveilleux nouveau livre Oracle américain, David Blight nous rappelle de manière poignante que seul « un sentiment de tragédie rend un véritable espoir possible ».

Le grand don de Blight en tant qu'historien est sa capacité à transformer des problèmes complexes et souvent litigieux en une prose claire, concise et toujours élégante. Cela n'est nulle part plus évident que dans sa méditation sur la façon dont quatre écrivains américains - Robert Penn Warren, Bruce Catton, Edmund Wilson et James Baldwin - ont influencé la mémoire publique lors de la commémoration du centenaire de la guerre civile, des années turbulentes qui ont coïncidé avec l'anxiété de la guerre froide et la naissance d'un mouvement militant des droits civiques.

Dans son prologue – qui vaut à lui seul le prix du livre – Blight ouvre la discussion en expliquant la mémoire publique comme les histoires que nous nous racontons pour comprendre qui nous sommes et comment nous en sommes arrivés là. Pour répondre aux raisons pour lesquelles les Américains continuent d'être fascinés par la guerre, il note : « La guerre de Sécession a été un événement qui résiste farouchement au consensus populaire… elle reste l'épopée nationale mythique.

Warren, Catton, Wilson et Baldwin peuvent sembler une combinaison étrange pour une telle étude. Mais après avoir absorbé l'analyse nuancée de Blight sur leurs vies et leurs œuvres, il devient évident que, pour chaque homme, "un tempérament tragique a informé la vision de l'histoire américaine en général et de l'ère de la guerre civile en particulier". La difficulté que les Américains ont toujours eue à comprendre la tragédie historique est un thème sur lequel Blight revient tout au long du livre.

En train de lire Oracle américain exige du courage intellectuel et un esprit curieux. Ceux qui relèveront le défi se verront arraché un voile de conventions confortables. A leur place sera la guerre civile, l'événement phare de l'histoire de l'Amérique, déployée dans toute sa tragédie compliquée, exigeant d'être interprétée à nouveau.
—Gordon Berg

For Duty and Destiny: The Life and Civil War Diary of William Taylor Stott, Hoosier Soldier and Educator, par Lloyd A. Hunter, Indiana Historical Society Press, 2011, 27,95 $

La plupart des journaux et lettres de la guerre de Sécession compilés par des fantassins rustiques du Midwest ont été écrits par des hommes sans instruction qui avaient vécu une vie simple avant de partir à la guerre. Quiconque a passé beaucoup de temps à les lire trouvera beaucoup de dialogues sur les difficultés physiques, les descriptions des paysages et du temps, et les plaintes concernant les provisions et les officiers incompétents.

Mais la prose de William Taylor Stott, un futur académicien qui a combattu avec le 18th Indiana Infantry, reflète l'intellect d'un soldat exceptionnellement brillant et diplômé de l'université, originaire des champs de maïs de l'Indiana. Le journal de Stott est plein de réflexions religieuses et philosophiques, de réflexions sur de grandes œuvres littéraires, de ses observations sur le comportement humain et les relations entre les sexes, et ses fréquentes ruminations sur le fait qu'il n'a pas sa place en tant que penseur intellectuel parmi ses camarades souvent grossiers et grossiers. les bras.

Baptiste dévoué, les opinions religieuses de Stott penchaient pour le fondamentalisme et la doctrine : il préconisait la tempérance dans l'armée et insistait sur le baptême par immersion. Mais Stott ne peut pas être stéréotypé comme simplement dogmatique religieusement. Il s'est opposé avec ferveur à l'esclavage et a embrassé l'égalité raciale, ce qui est assez inhabituel pour un simple soldat à l'époque. Il était œcuménique, acceptant ceux qui avaient des croyances autres que baptistes, et aimait les moments de solitude et de méditation tranquille. Son sens de l'humour s'exprimait souvent par un esprit subtil et un jeu discret.

Stott a passé plus de trois ans en uniforme, combattant dans plusieurs engagements majeurs, marchant (par son propre
estimation) 10 000 milles et passant de privé à capitaine. Il a vu les pires horreurs que la guerre avait à offrir, mais a maintenu une assurance spirituelle et philosophique que tout cela faisait partie d'un plan plus large et d'un but pour le bien. Bien qu'il ait survécu à la guerre, il a été en proie à des problèmes de santé le reste de sa vie.

Ce livre est plus qu'une simple reproduction du journal de la guerre civile de Stott. L'auteur Lloyd A. Hunter, professeur émérite d'histoire et d'études américaines au Franklin College, couvre en profondeur toute l'histoire de la vie de Stott et donne un aperçu du service de guerre de cet homme de la Renaissance. Lecture recommandée pour l'amateur ou l'érudit d'histoire de la guerre civile.
—James R. Hall

La campagne pour Vicksburg, 1862-1863 : leçons de leadership, Kevin J. Dougherty, Casemate, 2011, 32,95 $

Lorsqu'on lui a demandé quelles qualités il désirait le plus chez un chef militaire, Napoléon aurait répondu qu'il n'en avait besoin que d'une : la chance. Pourtant, l'idée que le succès dans la guerre - ou dans toute entreprise humaine - est en grande partie hors des mains de ceux qui la poursuivent ne convient généralement pas à la plupart des gens. Plus attrayante est l'idée qu'il existe des principes universels de leadership, et que le succès ou l'échec se résume à la question de savoir si les dirigeants ont la sagesse de les comprendre et de les appliquer. Pour identifier ces principes, les théoriciens du leadership se sont invariablement tournés vers le passé, avec une approche de « leçons apprises » de l'histoire reflétée dans les nombreux livres qui prétendent utiliser l'histoire militaire comme un outil pour développer le leadership.

La nouvelle étude de Kevin Dougherty sur la campagne de Vicksburg est le dernier ajout à cette poche de littérature. Ses brefs aperçus de la campagne et des défis de leadership de la guerre civile sont instructifs et bien écrits. Dougherty comprend 30 vignettes de la campagne qui illustrent les bons et les mauvais moments de leadership, et propose une courte liste de « relais à retenir » pour les futurs dirigeants à la fin de chaque vignette (par exemple, « Les dirigeants doivent trouver leur créneau » « Même les dirigeants doivent savoir comment suivre » « La communication est une voie à double sens »). Il n'est pas surprenant que Dougherty présente Ulysses Grant, William Sherman et Abraham Lincoln comme des exemples de leadership efficace, tout en mettant en scène son compatriote Yankee John McClernand et les généraux confédérés John C. Pemberton et Joseph E. Johnston.

Il n'y a pas grand-chose ici en termes d'informations et d'analyses qui seront nouvelles pour les lecteurs déjà familiers avec Vicksburg et les commandants des deux côtés. De plus, alors que la bibliographie indique que Dougherty a consulté une gamme respectable de sources, il ne fournit pas de notes de bas de page ou de notes de fin pour indiquer les sources d'informations particulières. Néanmoins, pour ceux qui découvrent la campagne de Vicksburg, en particulier ceux qui ont le goût des « leçons apprises », ce sera un livre précieux.
—Ethan S. Rafuse

Aux batailles de Franklin et de Nashville et au-delà, Benjamin Franklin Refroidissement, Presse de l'Université du Tennessee, 2011, 45,95 $

Après la guerre, le cavalier du Tennessee Thomas Black Wilson a déclaré : « Je considère Fort Donelson comme l'une des batailles les plus importantes de la guerre. Benjamin Franklin Cooling, professeur d'histoire à la National Defense University, a passé une grande partie de sa carrière à corroborer la prescience de l'observation de Black sur cette victoire de l'Union au début de 1862 et la guerre dans le théâtre occidental qui a suivi. Ce volume triomphal conclut la trilogie stellaire de Cooling détaillant la guerre du Kentucky et du Tennessee. Il combine habilement les connaissances d'un historien avec l'expertise d'un analyste de la sécurité nationale pour décrire de manière vivante comment l'espoir de la Confédération de devenir une nation a fait naufrage dans les collines accidentées et le cœur vallonné du Haut-Sud.

Évaluant la situation militaire après la victoire d'Ulysses S. Grant sur Braxton Bragg à Chattanooga en novembre 1863, Cooling conclut avec éloquence que « les rêves de « retourner au Tennessee » se sont dissipés dans les neiges hivernales du nord de la Géorgie et sont devenus sans objet lorsque les fleurs du printemps laissaient présager de nouveaux mouvements fédéraux. vers le sud sur la ligne de chemin de fer vers Atlanta ainsi qu'en Virginie. Les stratèges rebelles trop optimistes manquaient d'hommes et de matériel pour déséquilibrer le mastodonte fédéral et, conclut Cooling, "le moment confédéré était passé en mai".

Mais 16 mois de durs combats pour les soldats et de graves privations économiques pour les civils nous attendent encore. Cooling ponctue sa monographie d'anecdotes poignantes révélant à quel point les loyautés divisées entre les citoyens des deux États ont créé des conditions tendues et instables derrière les lignes et les espoirs d'Abraham Lincoln de réintégrer les zones occupées par les armées du Nord dans l'Union sont restés inassouvis.

Cooling se distingue également en tant que maître du récit de bataille. Ses descriptions des combats à Spring Hill, Franklin et Nashville sont vives et analytiquement perspicaces. C'est une lecture incontournable pour quiconque souhaite comprendre pourquoi la guerre a vraiment été gagnée en Occident.
—Gordon Berg

The Untold Civil War : Explorer le côté humain de la guerre, James Robertson, National Geographic, 2011, 40 $

Le premier sous-marin à couler un navire, puis à couler lui-même. La seule femme à recevoir la Médaille d'honneur, et sa collègue médicale du camp ennemi qui est devenue la seule femme à être commissionnée officier. Deux chiens qui ont été enterrés avec les honneurs militaires. Des drapeaux dont la capture – ou l'empêchement – ​​pouvait valoir à un soldat la médaille d'honneur, mais dont le port pouvait lui coûter la vie. Un aliment de base qui regorgeait de moisissures et de vers ou était, comme l'a noté un fantassin de Pennsylvanie, "presque aussi dur qu'une brique, et
pendant des années."

Ce ne sont que quelques vignettes, parmi 475 photos et illustrations, que James Robertson utilise pour présenter La guerre civile indicible. Certaines des histoires et des images seront familières à la plupart, mais cette offre quinquennale de la National Geographic Society regorge d'autres qui peuvent faire sourciller même les mordus les plus inconditionnels.

Étant donné que Robertson est un éminent historien de la guerre civile, il est surprenant que quelques faux pas s'y glissent. L'utilisation par Jonathan Letterman d'ambulances de campagne pour l'évacuation rapide des blessés, par exemple, n'était pas une innovation de la guerre américaine - Dominique Jean Larrey l'a introduite le Champs de bataille napoléoniens plus d'un demi-siècle plus tôt. Le désir déclaré d'Henry Heth d'obtenir des chaussures pour ses hommes exprimait un avantage supplémentaire, et non l'objectif causal, de la bataille de Gettysburg. Les points forts du livre, cependant, résident dans les faits moins importants et plus banals de la vie quotidienne qui rappellent au lecteur qui a vraiment combattu la guerre : les chaussures mal ajustées sur lesquelles des centaines de milliers de personnes ont dû parcourir des millions de kilomètres, le sacrifice de 2 millions de chevaux, la pratique de la dentisterie en temps de guerre, l'effet profond du télégraphe sur la communication sur le terrain et le journalisme, le traitement des soldats noirs par le Nord et le Sud qui équivalait à une honte nationale. Ces détails et bien d'autres servent à faire La guerre civile indicible à la hauteur de son titre.
—Jon Guttman


Les campagnes pour Vicksburg 1862-63 : Leçons de leadership Format Kindle

". écrit dans un style clair et lucide. certainement sur le leadership. Et donc je le recommanderais en tant que tel, le fait que les leçons soient basées sur une partie fascinante d'un conflit bien connu est un bonus pour ceux d'entre nous dont les intérêts couvrent les domaines de la question militaire et de l'amélioration personnelle !"-- & #x22Wargamer"

". un magnifique exemple de la façon dont l'histoire militaire parvient à attirer un large public et à dépasser les limites des domaines d'intérêt traditionnels. "-- "L'historien"

". dépasse de loin tout autre résumé de longueur similaire. bien écrit et utile à une grande variété de lecteurs. les cadets et les aspirants recueilleront un certain nombre d'idées et de techniques à ajouter à leurs propres boîtes à outils de leadership."-- Ȭivil War Book Review"

ȭougherty propose un historique complet de la campagne, des informations de base sur la structure militaire de l'ère de la guerre civile et 30 vignettes de leadership pédagogique. Cela familiarise non seulement les lecteurs avec la « brillante campagne de manœuvre », mais met également en évidence les nombreuses leçons de leadership de la campagne. . . . En présentant la campagne Vicksburg dans des comptes rendus concis et en incorporant des éléments à retenir utiles, le travail de Dougherty offre un guide de prise de décision clair et un historique de la campagne."-- "Military Review"

Ȭinq étoiles plus. un ajout précieux à l'étude du leadership et Vicksburg. Ce serait une excellente étude pour les chefs d'entreprise ainsi que pour l'officier professionnel et le soldat. Je recommande son ajout à la bibliothèque personnelle de tous les étudiants en sciences militaires. J'espère qu'il sera inclus dans les listes de lecture des cours de base ou avancés des officiers. Comme dans "Leadership Secrets of Attila the Hun", les leçons présentées dans "The Campaigns for Vicksburg, 1862-63: Leadership Lessons" sont intemporelles."-- "Kepler's Military History" --Ceci le texte fait référence à l'édition à couverture rigide.


Carte Guerre de Sécession : campagne de Vicksburg, 1862-1863

Les cartes des documents des collections de cartes ont été soit publiées avant 1922, produites par le gouvernement des États-Unis, soit les deux (voir les notices du catalogue qui accompagnent chaque carte pour obtenir des informations sur la date de publication et la source). La Bibliothèque du Congrès donne accès à ces documents à des fins éducatives et de recherche et n'a connaissance d'aucune protection du droit d'auteur aux États-Unis (voir le titre 17 du Code des États-Unis) ou de toute autre restriction dans les documents de la collection de cartes.

Notez que l'autorisation écrite des titulaires de droits d'auteur et/ou d'autres titulaires de droits (tels que les droits de publicité et/ou de confidentialité) est requise pour la distribution, la reproduction ou toute autre utilisation des éléments protégés au-delà de celle autorisée par l'utilisation équitable ou d'autres exemptions statutaires. La responsabilité d'effectuer une évaluation juridique indépendante d'un article et d'obtenir les autorisations nécessaires incombe en fin de compte aux personnes souhaitant utiliser l'article.

Ligne de crédit : Bibliothèque du Congrès, Division de la géographie et de la carte.


Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863, Kevin J. Dougherty - Histoire

Roger Adelson Une ligne dans le sable : la lutte anglo-française pour le Moyen-Orient, 1914-1948 Par James Barr (pages 122-123)

William Morris Welch Kenya : entre espoir et désespoir, 1963-2011 Par Daniel Branch (pages 123-124)

Katrin Schultheiss Les Harkis : la blessure qui ne guérit jamais Par Vincent Crapanzano (pages 124-125)

John McBratney The Last Colonial: Curious Adventures and Stories from a Vanishing World Par Christopher Ondaatje (pages 126-127)

Ira Spar Le mystère des dix tribus perdues : une étude critique des documents historiques et archéologiques relatifs au peuple d'Israël en exil en Syrie, en Mésopotamie et en Perse jusqu'à c. 300 avant notre ère Par Ziva Shavitsky (pages 127-128)

Jennifer Estava Davis Les AmériquesLa colère de Dieu : Lope de Aguirre, révolutionnaire des Amériques Par Evan L. Balkan (pages 128-129)

James Hoopes Solutions capitalistes : une philosophie des dilemmes moraux américains Par Andrew Bernstein (pages 130-131)

Lybeth Hodges Redessiner le passé frontalier de l'Amérique Par Peter Boag (pages 131-132)

Ralph Ketcham James Madison Par Richard Brookhiser (pages 132-133)

Richard I. Frank La guerre de Joe Rochefort : l'Odyssée du briseur de code qui a déjoué Yamamoto à Midway Par Elliot Carlson (pages 133–134)

John H. Monnett Victorio : guerrier et chef Apache Par Kathleen P. Chamberlain et Richard W. Etulain (pages 135–136)

John C. Hajduk L'Amérique de Duke Ellington Par Harvey G. Cohen (pages 136–137)

John P. Husmann Feu de prairie : une histoire des grandes plaines Par Julie Courtwright (pages 137–138)

A. James Fuller Les campagnes pour Vicksburg, 1862-1863 : leçons de leadership Par Kevin J. Dougherty (pages 139-140)

Christophe J. Young Rustic Warriors: Warfare and the Provincial Soldier on the New England Frontier, 1689-1748 Par Steven C. Eames (pages 140-141)

David Thomas L'esclavage dans la République américaine : développement du gouvernement fédéral, 1791-1861 Par David F. Ericson (pages 141-142)

Harold F. Bass Jr Peinture Dixie Red : Quand, Où, Pourquoi et Comment le Sud est-il devenu républicain - Edité par Glenn Feldman (pages 142-144)

Willard Carl Klunder La victoire finale de Grant : l'héroïque d'Ulysses S. Grant l'année dernière Par Charles Bracelen Flood (pages 144-145)

John T. Genou Southern Character: Essais en l'honneur de Bertram Wyatt-Brown - Edité par Lisa Tendrich Frank et Daniel Kilbride (pages 145-146)

Robert Whitney Voix des esclaves à Cuba au XIXe siècle : une histoire documentaire Par Gloria García Rodríguez (pages 147–148)

Doyen J. Kotlowski Appelez-moi Tom : La vie de Thomas F. Eagleton Par James N. Giglio (pages 148–149)

Lindsey R. Swindall Pearl Harbor : FDR mène la nation à la guerre Par Steven M. Gillon (pages 149-150)

Catherine Ragsdale Combattre pour MacArthur : la défense désespérée des Philippines par la Marine et le Corps des Marines Par John Gordon (pages 151-152)

Paul A. Thomsen Opération Anaconda : la première grande bataille américaine en Afghanistan Par Lester W. Grau et Dodge Billingsley (pages 152-153)

Gavin Wright Les bateaux à vapeur et l'essor du royaume du coton Par Robert Gudmestad (pages 153-154)

Sarah J. Purcell La politique de la mode dans l'Amérique du XVIIIe siècle Par Kate Haulman (pages 154-155)

Josué D. Koenig La fabrication de Yosemite : James Mason Hutchings et l'origine du parc national le plus populaire d'Amérique Par Jen A. Huntley (pages 156-157)

Mitchell Nathanson Double No-Hit : la nuit historique de Johnny Vander Meer sous les lumières Par James W. Johnson (pages 157-158)

Emily C. Morry Jersey Justice: L'histoire des Trenton Six Par Cathy D. Knepper (pages 158-159)

Elena Conis Deluxe Jim Crow : droits civiques et politique de santé américaine, 1935-1954 Par Karen Kruse Thomas (pages 159-161)

Lisa E. Emmerich Rencontres violentes : entretiens sur les massacres occidentaux Par Deborah Lawrence et Jon Lawrence (pages 161–162)

Christian J. Koot River of Darkness: Le légendaire voyage de la mort et de la découverte de Francisco Orellana en Amazonie Par Buddy Levy (pages 162-163)

Mark R. Wilson Eisenhower et l'économie de la guerre froide Par William M. McClenahan Jr. et William H. Becker (pages 163–164)

Thomas Sheppard La plus grande galanterie : les marines américaines et royales en mer pendant la guerre de 1812 Par Kevin McCranie (pages 165–166)

Michael A. LaCombe Dîner avec les Washington : recettes historiques, divertissement et hospitalité de Mount Vernon Edité par Stephen A. McLeod (pages 166–167)

Timothy R. Johnson Le tribunal de Nixon : sa contestation du libéralisme judiciaire et ses conséquences politiques Par Kevin J. McMahon (pages 167–168)

Romain J. Hoyas Lincoln et le triomphe de la nation : conflit constitutionnel dans la guerre civile américaine Par Mark E. Neely (pages 169–170)

Brenna Wynn Greer La voix de l'auditeur : la radio ancienne et le public américain Par Elena Razlogova (pages 170-171)

Gérald Ronning Président de l'Autre Amérique : Robert Kennedy et la politique de la pauvreté Par Edward R. Schmitt (pages 171-172)

Capitaine John Nelson Rickard Marshall et ses généraux : commandants de l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale Par Stephen R. Taaffe (pages 173-174)

Marsh W. Jones The Poisoned Chalice: Eucharistic Grape Juice and Common-Sense Realism in Victorian Methodism By Jennifer L. Woodruff Tait (pages 174–175)

Steven F. Lawson Defending White Democracy: The Making of a Segregationist Movement & the Remaking of Racial Politics, 1936–1965 By Jason Morgan Ward (pages 175–176)

Bart Talbert Abraham Lincoln and Treason in the Civil War: The Trials of John Merryman By Jonathan W. White (pages 176–178)

Brian Madison Jones Reagan on War: A Reappraisal of the Weinberger Doctrine, 1980–1984 By Gail E. S. Yoshitani (pages 178–179)

Kenneth Lipartito Capitalism Takes Command: The Social Transformation of Nineteenth-Century America Edited By Michael Zakim and Gary J. Kornblith (pages 179–180)

Judy Barrett Litoff Philanthropy in America: A History By Olivier Zunz (pages 180–182)

Scott Relyea Lost Colony: The Untold Story of China's First Great Victory over the West By Tonio Andrade (pages 182–183)

Pradeep Barua Madurese Seafarers: Prahus, Timber and Illegality on the Margins of the Indonesian State By Kurt Stenross (pages 183–184)

Brian Sandberg Imperial Republics: Revolution, War, and Territorial Expansion from the English Civil War to the French Revolution By Edward G. Andrew (pages 184–186)

Henry Reichman The Making of British Socialism By Mark Bevir (pages 186–187)

James L. MacLeod The Great War and the Making of the Modern World By Jeremy Black (pages 187–188)

Markus Vink Commanders of Dutch East India Ships in the Eighteenth Century By Jaap R. Bruijn. Translated By R. L. Robson-McKillop and R. W. Unger (pages 188–190)

Benjamin Woodford This Seat of Mars: War in the British Isles, 1485–1746 By Charles Carlton (pages 190–191)

Paul W. Doerr The Second World War: A Military History By Gordon Corrigan (pages 191–192)

David Simonelli A Genius for Money: Business, Art and the Morrisons By Caroline Dakers (pages 192–193)

David Day Hawke: The Prime Minister By Blanche d'Alpuget (pages 193–194)

Matthew P. Romaniello Internal Colonization: Russia's Imperial Experience By Alexander Etkind (pages 195–196)

Martin R. Menke Hitler, Mussolini, and the Vatican: Pope Pius XI and the Speech That Was Never Made By Emma Fattorini (pages 196–197)

Michael P. Fronda Hannibal: The Military Biography of Rome's Greatest Enemy By Richard A. Gabriel (pages 197–198)

Jason C. White Roads to Power: Britain Invents the Infrastructure State By Jo Guldi (pages 198–200)

Chester M. Rzadkiewicz Being Soviet: Identity, Rumour, and Everyday Life under Stalin, 1939–1953 By Timothy Johnston (pages 200–201)

Lawrence Okamura Romans, Barbarians, and the Transformation of the Roman World: Cultural Interaction and the Creation of Identity in Late Antiquity Edited By Ralph W. Mathisen and Danuta Shanzer (pages 201–203)

Benjamin W. Westervelt Henry VIII, the League of Schmalkalden, and the English Reformation By Rory McEntegart (pages 203–204)

Geoffrey Cocks Nazis after Hitler: How Perpetrators of the Holocaust Cheated Justice and Truth By Donald M. McKale (pages 204–205)

Patricia Kollander Our Fritz: Emperor Frederick III and the Political Culture of Imperial Germany By Frank Lorenz Müller (pages 205–206)

John B. Hattendorf Nelson's Refuge: Gibraltar in the Age of Napoleon By Jason R. Musteen (pages 206–207)

Anna Hájková Eichmann's Jews: The Jewish Administration of Holocaust Vienna, 1938–1945 By Doron Rabinovici (pages 208–209)

Charles H. Ford Sweet Water and Bitter: The Ships That Stopped the Slave Trade By Siân Rees (pages 209–210)

Kenneth Slepyan Why Stalin's Soldiers Fought: The Red Army's Military Effectiveness in World War II By Roger R. Reese (pages 210–211)

James Naus Armies of Heaven: The First Crusade and the Quest for Apocalypse By Jay Rubenstein (pages 212–213)

Donald J. Kagay A Kingdom of Stargazers: Astrology and Authority in the Late Medieval Crown of Aragon By Michael A. Ryan (pages 213–214)

David Gary Shaw Chivalry in Medieval England By Nigel Saul (pages 214–215)

Edward Andrew Nationalism in Europe and America: Politics, Cultures, and Identities since 1775 By Lloyd Kramer (pages 215–216)

Douglas J. Forsyth Bourgeois Dignity: Why Economics Can't Explain the Modern World By Deirdre N. McCloskey (pages 217–218)

Robert Skidelsky Keynes Hayek: The Clash that Defined Modern Economics By Nicholas Wapshott (pages 218–219)


A siege

But tougher times lay ahead. During the night of April 30-May 1, 1863, General Grant crossed his army from Louisiana into Mississippi, and citizens in Vicksburg were on the verge of encountering Union troops.

Grant won the Battle of Port Gibson on May 1 and moved quickly inland, marching northeast toward Edwards and the Southern Railroad of Mississippi, the vital supply line that connected Vicksburg with Jackson and points east. Meanwhile, from May 12 to May 17, Union forces won a battle at Raymond, captured Jackson, and defeated General John C. Pemberton's main army at Champion Hill and the Big Black River. Pemberton retreated into Vicksburg and Grant followed.

So war on a large scale came to Vicksburg again, with the Union army arched around the city from north to east to south and the Union navy on the river. As Pemberton’s dispirited army came into Vicksburg, many women, children, and other noncombatants tried to leave, but with Confederate troops retreating into Vicksburg, and most of the roads out of town leading east into Grant’s army, many had to return.

Grant’s army tried twice to overwhelm Pemberton’s army, and, having failed, settled in for a siege that ultimately lasted 47 days. The siege had various impacts on the lives of people caught in the city. Upper-class white women often went from comfortable circumstances to deprivation and humiliation, lower-class white females went from not having much to having even less, and slave women went from a structured existence to uncertainty.

Whatever their station, the women who stayed in their hometown rather than escaping before Grant arrived struggled to survive. The women had to look out for themselves and try to keep their lives going while the war whirled around them. Their story is one of courage, sacrifice, and persistence. Their surviving letters and diaries tell stories of both physical and mental terror. Their story is one of courage, sacrifice, and persistence.


The Vicksburg Campaign : Strategy, Battles and Key Figures

Although the twin Federal victory at Gettysburg often captures more popular attention, many scholars consider Vicksburg to be the Civil War's decisive action. The Vicksburg Campaign builds on the campaign's well-established literature, including the author's Leadership Lessons: The Campaign for Vicksburg, 1862-63 (Casemate, 2011), to provide a readable narrative that synthesizes other scholarship. It is designed to be an introductory survey of the campaign for those new to the subject, as well as a convenient single-volume reference for the more seasoned reader.

Sufficient background information is contained in introductory chapters that identify the key Federal and Confederate players and the strategic setting that brought Vicksburg to the forefront of the Western Theater. The action is then traced from such early failed attempts as Farragut's navy only effort and Grant's series of canal schemes to the brilliant campaign of manoeuvre that left Pemberton besieged inside Vicksburg. In addition to the narrative account, The Vicksburg Campaign includes information about Vicksburg National Military Park, the Federal and Confederate Orders of Battle, and the Medal of Honor at Vicksburg as appendices.
show more


Voir la vidéo: Vicksburg: Animated Battle Map


Commentaires:

  1. Elishama

    Ce n'est pas tout à fait ce dont j'ai besoin. Qui d'autre peut dire quoi?

  2. Dibei

    Oui, semble séduisant

  3. Dylon

    la phrase brillante et est opportun

  4. Shadd

    J'imprime ... sur le mur à l'endroit le plus visible !!!

  5. Aillig

    Oooo Cool SPS !



Écrire un message